/regional/montreal/montreal

Montréal, pire ville au pays pour le trafic

Agence QMI

Bouchon de circulation

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

En perdant en moyenne une heure par semaine en raison de la congestion, les automobilistes de Montréal sont ceux qui ont passé le plus de temps dans des bouchons de circulation au pays en 2016, montre une étude de la firme Inrix publiée lundi.

Selon l’étude portant sur 1064 villes à travers le monde, Montréal obtient le 27e rang mondial dans la course au titre de ville avec le plus de trafic au monde. À l’échelle nord-américaine, la métropole québécoise se classe au 12e rang.

Il s’agit d’une régression pour Montréal, qui pointait en 60e place l’année dernière.

Selon Inrix, les Montréalais perdent 52 heures par année en raison de la congestion routière, qui représente environ 22 % de leur trajet quotidien pendant les heures de pointe. C’est donc dire que les automobilistes perdent plus de deux jours entiers par année seulement en raison du trafic.

Sans surprise, Toronto arrive au deuxième rang au pays avec 45,6 heures de perdues, tandis que St John’s prend la dernière place sur le podium avec 31,8 heures de perdues.

La région de Québec arrive au sixième rang au pays avec 29,4 heures perdues annuellement, derrière Ottawa (4e) et Vancouver (5e).

Quand on se compare, on se console

Si les résultats peuvent s’avérer décourageant pour les Montréalais, il n’en demeure pas moins qu’il existe bien pire.

Les conducteurs évoluant dans la nouvelle tenante du titre de pire ville au monde pour son trafic, Los Angeles, perdent 104,1 heures par année dans la congestion, soit deux fois plus qu’à Montréal.

La mégapole américaine a ravi la première place à Moscou, qui a glissé en seconde position, tout juste devant New York. Pas moins de neuf villes américaines ont été classées dans le top 20 dressé par Inrix.

Par pays, c’est pourtant la Thaïlande qui affiche la pire moyenne nationale avec 61 heures de perdues dans le trafic, suivi de la Colombie et l’Indonésie. La Russie et les États-Unis se partagent le 4e rang avec 42 heures perdues en moyenne.

Le Canada arrive au 14e rang mondial, à égalité avec le Luxembourg, en vertu d’une moyenne de 28 heures par année passées dans le trafic.

Dans la même catégorie