/regional/saguenay

Un ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi devant la justice

Jean-François Tremblay

 - Agence QMI

Gabryel Paquin-Boudreau est visé par un chef d’accusation de violence pour un événement survenu dans un bar de Chicoutmi, à l'époque où il était membre des Saguenéens.

Le jeudi soir, 7 mai 2015, trois joueurs de l’équipe, dont Paquin-Boudreau, étaient au Bar Le Bistrot situé sur la rue Saint-Thomas à Chicoutimi.

Selon nos informations, le ton aurait monté entre un client et le #13 des Bleus à l'époque. L’incident est survenu dans les toilettes du commerce et les deux personnes en sont venues aux coups. Le client aurait été blessé au visage et aux mains.

À la suite des événements, le joueur de hockey aurait fait une déclaration incriminante au propriétaire du Bar. Il lui aurait dit que le client méritait ce qui lui était arrivé.

Sept mois plus tard, le 2 décembre 2015, Paquin-Boudreau, alors âgé de 20 ans, a été accusé de voies de fait causant des lésions. Les deux autres joueurs qui l'accompagnaient n'ont jamais été inculpés de quoi que ce soit.

Un mois après le dépôt de l’accusation, en janvier 2016, l'attaquant a été échangé aux Olympiques de Gatineau.

Dans les jours suivants l'événement, l'organisation des Saguenéens de Chicoutimi a appris qu'un incident impliquant certains joueurs était survenu dans un bar.

Le directeur-gérant des Saguenéens, Yanick Jean, aurait été alerté par le plaignant. Il aurait eu des contacts avec lui par téléphone et par messages textes. Voyant la nature des faits, Jean a transmis le dossier à la police de Saguenay.

L'organisation des Sags ignorait qu'un de ses anciens joueurs avait été accusé au criminel. Yanick Jean affirme que l'échange de Paquin-Boudreau à Gatineau, un mois après sa mise en accusation, n'était pas liée à cette situation.

Depuis le dépôt de l'accusation, il ne s'est jamais présenté en cour, étant toujours représenté par son avocat. Il devrait être là dans un mois et demi puisque son avocat a informé le tribunal que son client voulait régler cette affaire.

Pour la sentence, la défense et la Couronne ont une suggestion commune à formuler au juge. Quant à Gabryel Paquin-Boudeau, il a depuis été repêché par les Sharks de San Jose.

Sa cause reviendra en Justice, le 7 avril.

Dans la même catégorie