/news/culture

Jérémy Gabriel explique ce qui l’a amené à participer au Rockfest

TVA Nouvelles 

Parmi les surprises figurant sur la programmation du Rockfest de Montebello dévoilée cette semaine se trouve la collaboration entre Jérémy Gabriel et le groupe métal de Québec Metalord. Sur le plateau de Denis Lévesque, le chanteur solo a expliqué d’où est venue cette idée.

Voyez l’entrevue intégrale dans le cadre de l’émission «Denis Lévesque» dans la vidéo ci-dessus.

«Ça a été une surprise quand on a reçu l’invitation, a-t-il assuré. C’est sûr qu’en voyant ça, beaucoup de monde s’est posé la question, mais c’est vrai, je vais vraiment interpréter une chanson, mais dans sa version métal.»

Jérémy montera sur scène pour chanter la pièce «I Don’t Care» avec Metalord. L'entente inclut également le chanteur québécois au sein de la programmation de la Saint-Jean, en compagnie d’artistes de renom tels que Robert Charlebois et les Cowboys fringants.

«Ça a été très clair de la part du fondateur du festival qu'il voulait vraiment m'avoir et on est allé avec la proposition», a dit Jérémy Gabriel.

Le chanteur a reconnu qu’il avait accepté pour relever un défi. Avant les premières pratiques, il ignore encore à quoi ressemblera cette collaboration inattendue.

«J'ai une voix qui est quand même beaucoup plus haute que la plupart des chanteurs métal», a-t-il rappelé avec le sourire.

«I Don’t Care» en français

Sur le plateau de Denis Lévesque, Jérémy a également fait entendre la version française de «I Don’t Care», intitulée «Peu m’importe».

«Les radios au Québec ont énormément boudé la version anglophone de "I don’t care". Cette version est importante pour faire connaître la chanson et pour dire aussi que je chante encore en français, a-t-il dit.

«En sortant une version francophone, on essaie encore plus d’abattre le petit préjugé que peuvent avoir les gens, mais aussi les radios. C’est bien dommage, parce que la chanson est très bien faite. Je suis fier du résultat, donc je ne vois pas pourquoi les radios ne la feraient pas jouer en français.»

Actif sur les réseaux sociaux

Jérémy Gabriel a affirmé qu’il lisait plusieurs des commentaires qui lui sont adressés sur les réseaux sociaux.

«Des gens ont vraiment de la difficulté avec la différence et ça me permet vraiment de constater ça sur les réseaux sociaux, a-t-il expliqué. En même temps, ça me permet de constater que dans la vraie vie, il n'y a personne qui s'en est pris à moi physiquement. Les gens ont l'air bien dangereux sur les réseaux sociaux, alors que lorsqu'ils peuvent dire des choses comme ça en pleine face, ils ne le font pas.»

Par ailleurs, l’humoriste Mike Ward, contre qui Jérémy Gabriel a mené une bataille juridique largement médiatisée, était le porte-parole du Rockfest l’an dernier.

La 12e édition du Rockfest se tiendra à Montebello du 22 au 25 juin prochain.

Dans la même catégorie