/news/society

17$ pour éviter d'attendre à la clinique

TVA Nouvelles

Un nouveau service qui permet de payer pour éviter d'attendre dans les cliniques sans rendez-vous cause un malaise. Pour 17 dollars, on garantit un temps d'attente d'un maximum de 17 minutes.

En utilisant les services de Bonjour-Santé, on promet de vous obtenir un rendez-vous avec un médecin la journée même pour une consultation en quelques minutes.

Certains patients qui n'ont pas payé pour le service peuvent être déçus ou même fâchés de voir d'autres personnes passer devant eux.

Les propriétaires de clinique aussi ressentent une certaine pression parce qu'ils disent ne pas pouvoir garantir le 17 minutes d'attente pourtant promis par Bonjour-Santé.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dit que cette situation représente un problème au niveau légal.

«D'après l'interprétation de la loi qui est en place, c'est illégal. Dans la nouvelle rédaction de la loi, je ne pense pas qu'ils vont pouvoir opérer encore très longtemps, quoiqu'ils contestent l'interprétation de la loi», a-t-il dit vendredi matin, lors de l'inauguration d'une superclinique en Montérégie.

Le président directeur général affirme qu'il s'agit d'un bon outil tout à fait légal. «Si je donnais un accès prioritaire, je serais illégal. Je ne le fais pas», s'est défendu Benoît Brunel en entrevue avec Mario Dumont.

«Quand vous payez, on va vous donner un rendez-vous plus tard que si vous payez pas. Ceux qui payent ne passent pas plus vite, ce qui arrive c'est qu'ils attendent moins en clinique», a-t-il précisé.

Le ministre Barrette affirme que Bonjour-Santé aura de la concurrence très prochainement puisque le gouvernement travaille à mettre en place un système de réservation dans l'ensemble du Québec.

Dans la même catégorie