/news/currentevents

Un bâtiment patrimonial part en fumée

Jean Houle | TVA Nouvelles

Au Saguenay, un bâtiment historique a été emporté par les flammes aujourd'hui à Laterrière, près de Chicoutimi.

Le Chalet Dubuc, construit par l'un des fondateurs de la compagnie de Pulpe de Chicoutimi, Julien-Édouard-Alfred Dubuc dans les années 30, n'a pu être sauvé par les pompiers.

L'accès au bâtiment a été difficile.

Pendant que le Chalet Dubuc se consumait, à un kilomètre de là, le camion de pompier était bloqué sur le chemin du Portage Sud. Le chemin d'accès au bâtiment étant trop enneigé, le camion-pompe ne pouvait pas se rendre.

Une pelle mécanique de la Ville a été demandée pour ouvrir le chemin. Mais il était déjà trop tard...depuis longtemps. Le chef aux opérations et un autre pompier ont pu accéder avec leur camion 4 X 4.

«Quand nous avons reçu l'appel, on nous mentionnait seulement qu'on voyait un panache de fumée à l'horizon», explique le chef aux opérations du service des incendies de Saguenay, Eric Morin. «L'embrasement était général avant qu'on arrive, et le bâtiment semblait une perte totale.»

Par bonheur, Dame Nature n'a pas compliqué la situation davantage. «Pas de vent, donc pas de danger de propagation.»

Le chalet Dubuc avait été érigé en 1939, et appartenait à un promoteur privé depuis quelques années. L'hiver, le bâtiment est fermé au public. L'homme chargé de son entretien était passé deux jours avant l'incendie.

«Tout était bien normal. Il faisait même 18 à l'intérieur et on trouvait qu'il faisait chaud!», lance Bernard Duez.

La nouvelle de l'incendie a inquiété des clients du camping Dubuc. Un couple voulait savoir si sa roulotte avait été affectée.

«C'est sûr que ça nous attriste, de voir le chalet ainsi rasé», disait Nathalie Dubois.

L'été, le chalet servait non seulement de salle de réception, mais alimentait surtout la centaine de sites en eau et en électricité.

«Il faudra que ça grouille pour trouver une solution rapidement», croit Bernard Duez. «On n'a pas d'eau, pas d'électricité... »

«La saison doit débuter le 15 mai, mais on ne sait pas ce qui va arriver», renchérit madame Dubois.

Le propriétaire du Camping vit à l'extérieur. Les pompiers, eux, ont arrosé ce qu'ils ont pu, une fois le chemin ouvert.