/news/law

Début du procès de l'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest lundi

TVA Nouvelles

Le procès de Bertrand Charest, cet ancien entraîneur de ski alpin accusé d’agressions à caractère sexuel sur plusieurs adolescentes, débutera lundi au palais de justice de Saint-Jérôme.

M. Charest a été arrêté en mars 2015 après la dénonciation de victimes présumées et fait face à 57 chefs d’accusation à caractère sexuel.

L’homme travaillait pour Canada Alpin au moment des faits qui auraient eu lieu dans les années 1990.

Il était très renommé dans le milieu et son autorité sur ses victimes présumées était considérable.

Un élément qui pourrait être pris en compte par le juge s’il était reconnu coupable selon l’avocat criminaliste, Walid Hijazi.

«L'agresseur était en situation d'autorité ou de confiance. Si jamais il y a un verdict de culpabilité, compte de l'élément de confiance, le juge est obligé de prendre ça comme facteur aggravant et de rendre une peine encore plus sévère», a-t-il expliqué.

«Tremblement de terre» dans le milieu sportif

L’affaire Charest a eu l’effet d’un tremblement de terre chez Sports Québec, un organisme qui gère notamment le milieu sportif amateur.

«Ça nous a forcés à une prise de conscience. Il faut qu’on se donne des moyens», a fait savoir la porte-parole de l’organisation, Michelle Gendron.

«C'est sûr que c'est toujours décevant. Il y a des fois ou on tombe en bas de notre chaise et qu'on se dit: " je ne peux pas croire que cette personne-là a fait ça, parce que ces gens-là sont très habiles.»

Bertrand Charest est détenu depuis son arrestation.

Dans la même catégorie