/news/currentevents

Des centaines de personnes rassemblées pour la «liberté d’expression»

TVA Nouvelles

Des centaines de personnes se sont rassemblées un peu partout au Québec pour manifester en faveur de la «liberté d’expression», qu’ils estiment brimée par la motion condamnant l’islamophobie proposée à Ottawa par les libéraux.

Dans plusieurs villes du pays, la Coalition canadienne des citoyens préoccupés tenait samedi des rassemblements pour «protéger notre démocratie et notre liberté». Les membres de ce groupe dénoncent particulièrement la motion M-103 condamnant l’islamophobie qui a été déposée à la Chambre par la députée Iqra Khalid.

À Montréal, ils étaient plusieurs dizaines sur la rue Notre-Dame, devant l’hôtel de ville. Plusieurs participants arboraient des chandails et des drapeaux de La Meute, un collectif qui dit combattre l’islam radical.

Des dizaines de personnes opposées au discours prévalant dans la première manifestation se sont regroupées à quelques mètres, les traitant de racistes et de fascistes. Ils ont aussi lancé des engins fumigènes.

«Au moment où l'extrême droite connaît une fulgurante montée à travers les pays occidentaux, il est temps de se mobiliser pour soutenir nos camarades musulmans(es) et leur démontrer notre solidarité. Nous ne laisserons plus passer l'islamophobie!», avait écrit Action Antifasciste Montréal dans son invitation aux militants.

Un étanche cordon policier empêchait les deux groupes de se rejoindre.

Dans la Vieille-Capitale, vers midi, une cinquantaine de personnes s’étaient regroupées devant l’hôtel de ville. Ils ont ensuite marché, dans le calme, dans les rues environnantes.

Là aussi, des membres de La Meute étaient présents. Et à Québec aussi, des contre-manifestants se sont pointés : une trentaine de membres du Mouvement étudiant révolutionnaire ont lancé quelques slogans hostiles aux autres manifestants.

De nombreux policiers ont été mobilisés pour assurer l’ordre.

«Ce qu’on demande au gouvernement, c’est qu’il commence à appliquer les lois qui sont déjà en vigueur au Canada concernant l’immigration, qu’on arrête de faire des passe-droits pour des immigrants qui viennent de pays contrôlés par l’islam radical, a déclaré Sylvain Brouillette, porte-parole de La Meute. Ces gens-là, c’est prouvé, ils vont essayer de reproduire ces conditions-là, ici, au Canada.»

L’homme dit que la principale demande de son groupe est un meilleur contrôle de l’immigration.

«On a pas de problème avec l’immigration des pays musulmans, affirme M. Brouillette. Ça prend des bonnes enquêtes de sécurité, pour savoir c’est qui ces gens-là, s’ils ont vraiment l’intention de s’intégrer ou s’ils veulent changer nos lois et notre système. Nous, on ne veut pas qu’il change.»

Dans la même catégorie