/news/currentevents

Chaos sur les routes de la province

Agence QMI

Les conditions routières se sont détériorées très rapidement sur le réseau routier du Québec et de l'Ontario mardi, donnant lieu à plusieurs accidents et carambolages et provoquant la fermeture de plusieurs tronçons de routes.

Notamment, un homme reposait toujours dans un état «très critique» en début de nuit à la suite d’un carambolage survenu vers 15 h 15 du côté de Saint-Zotique, en Montérégie, près de la frontière entre le Québec et l’Ontario.

Un premier accident impliquant six ou sept véhicules s’est d’abord produit au kilomètre 5 de l’autoroute 20. Trois camions ont pris feu lors de la série d’impacts. Un camionneur a été gravement blessé lorsqu’il est resté coincé dans l’habitacle de son véhicule, a raconté Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Puis, un second carambolage s’est produit environ deux kilomètres en amont, au cours duquel deux personnes ont été gravement blessées.

Un camion impliqué dans l’un des deux accidents a aussi perdu son chargement de 20 000 litres d’hypochlorite de sodium, une substance utilisée dans la composition de «l’eau de Javel», a indiqué le ministère de l’Environnement. Deux employés d’Urgence-Environnement ont été dépêchés sur les lieux.

L’autoroute devrait demeurer fermer pour une grande partie de la nuit, a indiqué la SQ.

Du côté de L’Assomption, une quinzaine de véhicules ont été impliqués dans un carambolage vers 18 h 30 sur l’autoroute 40 Ouest. Quelques personnes ont dû être transportées à l’hôpital pour y traiter des blessures «ne mettant pas leur vie en danger», incluant une femme enceinte, a spécifié Mme Bilodeau.

L’autoroute était toujours fermée en début de nuit en raison du renversement d’un camion qui a entraîné une légère fuite de carburant.

Un mort en Ontario

En Ontario, deux carambolages survenus sur l’autoroute 401 à Lansdowne, près de Kingston, ont entraîné la mort d’un camionneur, a rapporté le site Kingstonregion.com.

En tout, une douzaine de poids lourds ont été impliqués dans les collisions. Du nombre, l’un des camions a pris feu, tandis qu’un autre a perdu une bonne partie de son chargement d’une substance dangereuse, qui peut se changer en acide fluorhydrique, un produit hautement corrosif et toxique.

Un total de sept pompiers, trois policiers et 17 civils ont été traités par mesure préventive après avoir été exposés à cette substance.

L’autoroute demeurait fermée pour une durée indéterminée dans les deux directions en début de nuit.

Carambolage monstre en Estrie

Du côté de l’Estrie, les services d’urgence ont été appelés à se rendre peu avant 16 h sur l’autoroute 10 Ouest, dans le secteur de Saint-Denis-de-Brompton. Un autre carambolage venait de se produire, celui-là impliquant une cinquantaine de véhicules, selon les informations fournies par la SQ.

Un second carambolage s’est produit en direction Est sur la même autoroute, cette fois à la hauteur de Eastman. La SQ n’était toutefois pas en mesure d’indiquer combien de véhicules ont été accidentés. Une voiture de patrouille appelée à intervenir a toutefois été impliquée dans l’accident.

Personne ne semble avoir été blessé gravement au cours de ces deux incidents.

L’autoroute 10 a dû être complètement fermée entre les kilomètres 120 et 124 pour la durée de l’intervention. Les deux directions de la voie rapide ont pu être rouvertes au cours de la soirée.

Un homme a aussi perdu la vie sur l’autoroute 55 lorsqu’il a effectué une sortie de route et heurté un pilier de viaduc à la hauteur de Saint-Wenceslas, dans le Centre-du-Québec, vers 15 h.

À Montréal, un autre carambolage s’est produit sur l’autoroute 40 Ouest, à Kirkland. Cette fois, huit véhicules sont entrés en collision, dont un semi-remorque. Les autorités n’ont rapporté aucun blessé grave.

Plusieurs dizaines d’autres collisions mineures se sont produites mardi après-midi sur le réseau routier québécois, principalement en raison des conditions routières exécrables.

Dans plusieurs secteurs, des conducteurs sont carrément restés coincés pendant des heures à bord de leur véhicule, étant donné les nombreux accidents. Les usagers du transport en commun ont également été fortement éprouvés par les retards des autobus.

La police a tenu à rappeler aux automobilistes d’adapter leur conduite aux conditions de la route.

Avec la collaboration de Maxime Deland

 

 

 

Dans la même catégorie