/finance/homepage

Une tempête de neige qui va coûter cher

Marie-Laurence Delainey | TVA Nouvelles

La tempête de neige comme celle qui frappe le Québec coûtera cher, très cher, surtout aux Villes. Ce sont les municipalités qui sont responsables de l'entretien de la majorité des routes du Québec, soit 133 000 km. Le ministère des Transports, pour sa part, assure l'entretien de 32 000 km de routes.

Chaque ville a ses propres méthodes de calcul. Certaines font davantage appel au privé, ce qui peut diminuer les coûts. Pour Longueuil par exemple, la proportion du secteur privé est de 80%. Au total, ça lui coûte 19 millions de dollars annuellement.

Les procédures de déneigement diffèrent grandement d’une ville à l’autre. C’est la raison pour laquelle il n’est pas pertinent de comparer les différents budgets pour mesurer l’efficacité de l’entretien des routes.

C’est évidemment à Montréal que la facture est la plus élevée. Le territoire montréalais se distingue dans un premier temps par sa densité urbaine, le peu de places de stationnement et l’intensité de son activité socio-économique. Ces éléments viennent complexifier les opérations de déneigement et engendrent donc des coûts additionnels.

La Ville estime que 20 cm de neige tombés lui coûte 17 millions de dollars. Il est tombé jusqu’à présent 40 cm de neige. Un simple calcul permet d’évaluer la tempête actuelle à environ 34 millions de dollars.

Le budget «neige» de Montréal pour l’année 2016-2017 est de 157,6 M$. Les activités de déneigement se divisent en quatre étapes, l’épandage (le budget est de 30 M$), le déblaiement (17 M$), le chargement (93 M$) et l’élimination (17 M$).

À Sherbrooke par exemple, l'opération enlèvement de la neige, qui débute ce mercredi soir et qui durera quelques jours, coûte près de 100 000$ par nuit.

Quant au ministère des Transports, le budget réservé à l’entretien hivernal des quelque 32 000 kilomètres de voies sur son réseau routier s’élève à 272 M$. Une partie des dépenses vient de l’opération de plus de 300 camions de déneigement opérés par le ministère, plus de 1000 camions de déneigement opérés par les entreprises privées pour le compte du ministère et plus 350 camions de déneigement opérés par les municipalités toujours pour le compte de Québec.

Le ministère des Affaires municipales, de son côté, fait une moyenne des coûts de gestion de la neige pour chaque kilomètre. Selon les dernières données disponibles (2012), il évalue que pour les municipalités de 100 000 habitants et plus, il en coûte 8035$ par km.

Pour les municipalités entre 25 000 et 100 000 habitants, le montant est d’environ 5590$. Le ministère prend en considération les coûts des activités suivantes: les opérations associées à l’enlèvement de la neige des voies et des trottoirs, soit le déblaiement et le chargement de la neige, l’épandage d’abrasifs et l’exploitation des sites de déversement de la neige.

D'une année à l'autre, la facture pour le déneigement varie. En raison de la quantité de neige tombée, mais aussi la hausse possible du coût des opérations.

Dans la même catégorie