/news/law

Ottawa embauchera de nouveaux juges

Guillaume St-Pierre | Agence QMI 

Le gouvernement Trudeau veut s’attaquer aux retards dans le système judiciaire en créant 28 nouveaux postes de juges dans les cours criminelles du pays.

La création de ces postes est une réaction directe à l’arrêt Jordan de la Cour suprême.

La mesure annoncée dans le budget du ministre des Finances Bill Morneau déposé mercredi requiert un investissement de 55 millions $ sur 5 ans et 15,5 millions par la suite.

«Un bassin de postes permettra de procurer aux Canadiens un accès en temps opportun à la justice», écrit le ministre dans le document de plus de 320 pages.

Le budget Morneau ne précise pas combien de postes seront créés au Québec.

Actuellement, à l’échelle canadienne, il existe toujours 57 sièges vacants au sein des tribunaux fédéraux.

La Cour suprême a fixé l’an dernier à 18 ou 30 mois le délai raisonnable pour qu’un accusé subisse son procès.

Depuis, de nombreux criminels ont été libérés parce que le système de justice était top engorgé pour respecter ces délais.

Le budget Morneau prévoit également une enveloppe afin d’offrir une meilleure formation aux juges sur le droit relatif aux agressions sexuelles.

«En cette période où le Canada accueille un nombre accru de nouveaux Canadiens, où les structures familiales changent et où les questions liées au sexe et à l’identité prennent de l’importance, les juges canadiens doivent être sensibilisés et informés face à l’évolution de la société canadienne.», précise le document.

Dans la même catégorie