/news/politics

L’opposition dénonce le manque de fermeté du gouvernement

TVA Nouvelles 

Deux jours depuis le dépôt du budget fédéral, les partis de l’opposition de l’Assemblée nationale reprochent au gouvernement Couillard son manque de fermeté. Ils estiment que le premier ministre n’en fait pas assez pour soutenir ses importants projets de transport en commun.

La Coalition avenir Québec (CAQ) a soutenu que Philippe Couillard fait beaucoup moins bien que son prédécesseur Jean Charest pour défendre les intérêts du Québec.

«La ministre Mélanie Joly nous confirme ce matin qu’il n’y a jamais eu de rencontre ou de demande spécifique, a dit le député caquiste François Bonnardel. Jean Charest était beaucoup plus revendicateur. On voit un premier ministre à genoux devant son grand frère au fédéral.»

Plus tôt cette semaine, le Parti québécois (PQ) affirmait que le Parti libéral manquait de leadership.

Mardi, Philippe Couillard avait affirmé avoir indiqué à Justin Trudeau qu’il souhaitait voir un engagement du gouvernement fédéral envers les projets de train électrique à Montréal, du prolongement du métro et du service rapide par bus à Québec.

Dans le dossier du train électrique, Philippe Couillard explique qu’il doit obtenir le feu vert du fédéral pour lui envoyer son dossier de financement complet.

«Ce n’est pas à Ottawa de décider si tel projet est bon pour une communauté ou une province, s’est défendu Justin Trudeau. Nous devons être des partenaires avec les experts des provinces et des municipalités, qui eux doivent déterminer la priorité.»

Dans la même catégorie