/news/law

«Tu vas arrêter de l’achaler pis de l’écœurer»

TVA Nouvelles

Daphné Huard-Boudreault était constamment harcelée et surveillée au travail par son ex-conjoint, Anthony Pratte-Lops, selon Martin Grimard le propriétaire du commerce où la victime travaillait à Mont-Saint-Hilaire.

Daphné Huard-Boudreault travaillait depuis deux ans au dépanneur de M. Grimard, et dès le début, son conjoint de l’époque, Pratte-Lops, ne la lâchait pas d’une semelle.

M. Grimard dépeint la victime de meurtre comme étant extrêmement timide à ses débuts, mais elle était devenue une employée exemplaire.

«Elle était toujours là, toujours disponible, si on était mal pris on appelait Daphné, elle disait ‘’oui je vais être là demain’’. Elle travaillait 5 jours, 6 jours... Je pense que le dépanneur était comme sa deuxième famille», a expliqué Martin Grimard en entrevue à l’émission Le 9 Heures sur les ondes de LCN.

«Elle était tellement bien avec nous, on était ouvert avec elle. On parlait, on essayait bien de l’aider, mes employés sont comme mes deuxièmes enfants», a raconté M. Grimard.

Les problèmes avec Anthony Pratte-Lops ont commencé surtout l’été dernier, il se faisait très insistant, selon Martin Grimard.

 «Il appelait au dépanneur, ma femme lui a déjà raccroché la ligne au nez au moins deux fois. Elle lui a dit ‘’là elle travaille tu vas arrêter de l’achaler pis l’écœurer''. Déjà dans ce temps-là, Daphné elle vivait de l’intimidation», rapporte M. Grimard.

Son employeur dit avoir tenté de l’aider du mieux qu’il pouvait à gérer cette relation visiblement difficile.  «J’ai bien essayé de l’aider, d’une façon quelconque, mais elle ne parlait pas beaucoup de ses affaires personnelles», ajoute-t-il.

Le choc de sa mort a complètement choqué et bouleversé cette petite communauté. «C’est effrayant. Le staff est atterré par la situation. Elle était appréciée des clients, les employées étaient comme ses sœurs».

L’accusé ne travaillait pas, il était toujours rendu au dépanneur. « Elle lui disait va-t-en va-t-en, je travaille. »

Mercredi après-midi, la jeune femme de 18 ans a été retrouvée inanimée dans une résidence. Son ex, Anthony Pratte-Lops, a été arrêté sur les lieux puis accusé de meurtre prémédité le lendemain.

Dans la même catégorie