/news/politics

Coiteux et Coderre font confiance à Philippe Pichet

TVA Nouvelles

Pour la première fois depuis le début de toute cette saga entourant les révélations de l’émission J.E. sur la fabrication de preuves au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux accorde sa confiance au chef de police de Montréal et se dit satisfait du rapport qui prévoit une plus grande transparence du SPVM envers les citoyens du corps policier.

«J’ai rencontré M. (Philippe) Pichet. Il a un plan extrêmement sérieux, un plan qui touche tous les aspects de la problématique», dit le ministre de la Sécurité publique en entrevue à l'émission Le Québec matin.

De plus, un spécialiste de l'éthique, Yves Boisvert, sera affecté au SPVM afin d'accompagner l'état-major dans toutes ses décisions.

«Il a ce regard externe avec ce spécialiste en éthique qui va accompagner le déroulement du plan. Il y a de la transparence. Les Montréalais vont prendre connaissance à travers les travaux de la commission lors d’audiences publiques», poursuit-il.

M. Coiteux rappelle que la balle est dans le camp des policiers «pour que tout le monde collabore». «Il y a un changement organisationnel et de culture à faire au SPVM».

Le ministre a rendu public le plan d'action du chef de police qu'il avait commandé le 24 février dernier, en même temps que l'enquête interne.

À Montréal, le maire Denis Coderre a également souligné qu'il réitérait sa confiance envers Philippe Pichet à la suite du dépôt du plan d'action.

Le gouvernement du Québec avait déclenché une enquête administrative sur la police de Montréal, à la suite des révélations de notre Bureau d'enquête et de l'émission J.E. sur des allégations de fabrication de preuves au SPVM.

Dans la même catégorie