/news/politics

Six choses à retenir du budget Leitao

Nicolas Lachance | Agence QMI

Après des années de restrictions budgétaires, le ministre des Finances, Carlos Leitao, ouvre les valves des dépenses et a décidé, à 18 mois des prochaines élections, de saupoudrer les dollars, y allant même d’une surprenante, quoique modeste, baisse d’impôt. Une première depuis 10 ans.

- Une baisse d’impôt surprise

Il y avait longtemps que les Québécois n’avaient pas profité d’une baisse d’impôt. Annoncée pour les deux prochaines années, cette diminution fiscale sera de 55 $ par personne, peu importe le revenu.

- La taxe santé aux oubliettes

Les familles respireront mieux dès cette année avec l’abolition pour tous de la taxe santé. De plus, le gouvernement annonce pour l’année fiscale 2016 une rétroaction de l’abolition de la taxe pour les citoyens ayant des revenus inférieurs 134 095 $.

- Des emplois en éducation

Les écoles et les universités qui ont jonglé avec de nombreuses compressions ces dernières années en raison des mesures d’austérité recevront un peu d’argent frais. Le gouvernement investira cette année 270 millions $ du primaire à l’université, principalement pour l’embauche d’enseignants et de main-d’œuvre spécialisée. Au total, 2000 nouveaux emplois sont prévus, surtout en maternelle et pour le premier cycle du primaire.

- La majorité des dépenses en santé

Encore une fois cette année, les dépenses en santé représentent plus de la moitié du budget total de la province, soit 51% de la part du gâteau. D’ailleurs, les dépenses en santé augmentent de 4,2 % pour l’année 2017-2018. Le vieillissement de la population et la rémunération des médecins font mal au portefeuille des Québécois.

- Le crédit d’impôt RénoVert de retour

Hyper populaire depuis sa création l’an dernier, le crédit d’impôt RénoVert sera de retour pour l’exercice fiscal 2017-2018. Un budget d’environ 150 millions $ avait été prévu pour couvrir ce crédit d’impôt sur les rénovations résidentielles écologiques. Les modalités restent les mêmes, c’est à dire 20% des dépenses - entre 2500 $ et 52 500 $ - seront remboursées lorsque les travaux sont admissibles, réalisés par un entrepreneur reconnu et avec des matériaux garantis aux normes environnementales.

- Le transport collectif sur les rails

Le gouvernement Couillard confirme son appui aux trois grands projets de transport collectif qui doivent voir le jour dans la Métropole et la Capitale nationale. 475 millions $ sur cinq ans seront versés à l’Autorité régionale de transport pour le projet de Réseau électrique métropolitain (REM). Puis, 56 millions $ sont accordés pour la réalisation des plans et devis du service rapide par bus (SRB) de Québec et Lévis. Des sommes sont aussi promises pour la réalisation du SRB et le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal.

Dans la même catégorie