/news/culture

Une bouffée d’air insuffisante pour l’ADISQ

Agence QMI 

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

L’octroi d’une somme de 5 millions $ sur deux ans pour l’industrie de la musique annoncée mardi lors du dépôt du budget provincial est une aide bienvenue, mais insuffisante, a jugé l’ADISQ.

Dans un communiqué, l’organisme représentant l’industrie musicale au Québec a rappelé qu’elle espérait trois fois plus afin de faire face aux défis auxquels elle est confrontée, citant notamment les changements technologiques.

«L’urgence d’agir n’a pas été pleinement mesurée. En ce moment, nos entreprises sont à un point de bascule. Oui, les Québécois vont continuer d’écouter de la musique, mais bientôt, ils risquent de ne plus trouver la nôtre», a affirmé le président de l’ADISQ, Claude Larivée

En septembre dernier, l’ADISQ avait déposé un plan en vertu duquel 15 millions $ sur deux ans seraient investi par le provincial pour aider l’industrie dans son adaptation technologique. 80 % du montant aurait été octroyé à l’optimisation de la performance des entreprises de l’industrie de la musique, tandis que les 20 % restant auraient servi à mettre en valeur les contenus et les artistes sous toutes les plateformes.

L’organisme espère maintenant que ses préoccupations et ses demandes seront entendus lors du dévoilement de la nouvelle politique culturelle du Québec, doit être avoir lieu ce printemps.

Dans la même catégorie