/news/world

Le Canada veut un accord commercial avec le Royaume-Uni

Agence France Presse

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mercredi sa volonté de passer un accord commercial avec le Royaume-Uni après la décision de Londres de déclencher sa sortie de l'Union européenne.

«Nous continuerons à chercher des moyens de renforcer nos liens commerciaux» avec le Royaume-Uni, a déclaré Justin Trudeau lors d'une conférence de presse.

Le chef du gouvernement canadien a rappelé toute l'importance de la récente signature de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (CETA), négocié avant que le Royaume-Uni décide de sortir de l'Union européenne.

«Le Royaume-Uni reste un ami, un allié et un partenaire économique et nous travaillerons, bien entendu, avec (ses responsables) pendant la transition» de deux ans que le gouvernement britannique a engagée mercredi avec le processus du Brexit, a ajouté Justin Trudeau.

La conclusion d'un accord bilatéral avec le Royaume-Uni, premier partenaire commercial du Canada en Europe avec des échanges de 25,6 milliards de dollars canadiens, avait déjà été évoquée fin janvier par le ministre du Commerce international britannique Liam Fox.

Si aucune négociation formelle ne peut se dérouler avant la sortie effective du Royaume-Uni de l'UE, des contacts ont déjà été pris entre Londres et Ottawa, les deux pays faisant partie du Commonwealth et la reine Elizabeth II a le rang de chef d'État au Canada.

Négocier un accord bilatéral commercial est «prématuré», avait indiqué le ministre canadien du Commerce international, François-Philippe Champagne, tout en assurant que le CETA constituait cependant «une bonne base» pour bâtir un futur accord bilatéral entre le Canada et le Royaume-Uni.