/news/politics

Les 56 M $ du budget Leitao pour le SRB sont pour Québec... et Lévis

Marc-André Gagnon | Agence QMI

N’en déplaise au maire Labeaume, c’est pour le développement d’un Système rapide par bus (SRB) non seulement à Québec, mais aussi à Lévis que 56 millions $ seront investis par le gouvernement Couillard.

«Je pense que le 56 millions $ va aller sur la Rive-Nord, si vous voulez mon opinion. [...] Toute la phase un va être sur la Rive-Nord», a déclaré le maire de Québec, mardi, lors de son passage à l’Assemblée nationale pour la présentation du budget 2017.

Son commentaire a piqué au vif le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui maintient que la facture du SRB doit être payée à 100 % par le gouvernement fédéral et la province.

Pendant que les deux maires se disputent par médias interposés, pour le gouvernement, le projet demeure le même.

«Préciser les choses»

Dans son discours sur le budget, le ministre des Finances, Carlos Leitao, a bel et bien indiqué que c’est pour la réalisation des plans et devis d’un SRB «à Québec et à Lévis» que les 56 M$ ont été réservés.

«En ce moment, le projet du SRB, c’est le projet initial Québec et Lévis. On est encore dans cette trame-là [...] et on espère pouvoir le réaliser de cette façon», a réitéré mercredi matin le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais.

«C’est un SRB Québec-Lévis», a confirmé à son tour le ministre des Transports, Laurent Lessard, qui entend rencontrer les deux maires «pour préciser les choses».

Le ministre Lessard a pris bonne note du signal envoyé par le maire de Lévis, voulant que sa ville n’ait pas les moyens d’investir dans le projet. Mais Lévis «fait partie du projet», a laissé planer M. Lessard, sans préciser sa pensée.

Québec pourrait-il rehausser sa contribution de 50 à 60 % maintenant que le fédéral a diminué la sienne à 40 %? «On n’est pas là du tout», a dit le ministre Blais, qui ne veut pas négocier sur la place publique.

Cette discussion sur le financement devrait «se terminer plutôt en privé», croit M. Blais.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, ne compte pas réagir mercredi aux propos du ministre Lessard. Son attaché de presse, Paul-Christian Nolin, a fait savoir qu'il s'adresserait aux médias jeudi.

Dans la même catégorie