/regional/troisrivieres/mauricie

Empêchée de faire son stage dans une association d'aide aux handicapés

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

Une étudiante se déplaçant en fauteuil roulant n’a pu effectuer son stage pour une association d’aide aux personnes handicapées faute d’accessibilité.

Jessyca Marchand est sur le point de terminer son baccalauréat en communication sociale.

Il y a quelque temps, elle devait commencer un stage à l’Association québécoise pour le loisir des personnes handicapées (AQLPH), mais un obstacle s’est dressé devant elle.

«Ils ont mis une rampe sur les marches mais sans garde-fou. Mon fauteuil a basculé en bas», explique la jeune femme de 23 ans.

Elle n'a pas été blessée mais les conséquences auraient pu être graves pour elle.

«Je suis atteinte de la maladie d'ostéogenèse imparfaite ce qui fait que mes os se fracturent très facilement.»

Le principal problème pour Jessyca qui se déplace en fauteuil roulant, c'est que les bureaux de l'association sont situés au Séminaire St-Joseph de Trois-Rivières, un bâtiment historique.

Même si des efforts sont faits pour l'accessibilité, c'est loin d'être parfait.

«Je trouve ça ironique et je ne pensais pas que c'était possible. Ils étaient pourtant au courant de ma situation», dit-elle.

Du côté de l’AQLPH, on indique que le local n’est qu’un point de service administratif et les usagers ne se présentent habituellement pas sur place.

Les membres de l’association admettent que le lieu n'est pas idéal mais se disent ouverts à apporter des améliorations.