/news/law

Endeuillés et forcés de mener un combat contre le gouvernement

Jean-François Guérin | TVA Nouvelles

«Dans la vie, je voudrais que quelqu’un vienne me dire s’il y a pire chose pour un parent. Je ne pense pas».

En plus de composer avec le choc et le deuil de la mort brutale de leur fille, Nathalie Beaulieu et son conjoint Luc Patry ont eu à se battre au cours de la dernière année pour avoir droit à une aide gouvernementale.

Clémence Beaulieu-Patry terminait son quart de travail dans un supermarché lorsqu’une vague connaissance du secondaire s’est amenée vers elle et l’a poignardée.

Contrairement aux autres victimes d’actes criminels, ce n’est pas vers l’IVAC (Indemnisation des cictimes d’actes criminels) mais bien vers la CNESST que Mme Beaulieu et M. Patry ont dû se tourner pour obtenir une aide financière.

Au départ, on prévoyait que les parents de Clémence Beaulieu-Patry, assassinée le 10 avril 2016, n’auraient pas de difficultés à être indemnisés.

Puis, avec le temps, les choses se sont compliquées. Une réponse d’un fonctionnaire qui s’occupait leur dossier leur a fait particulièrement mal.

«Il m’a dit que ma fille n’avait pas été tuée par une boite. Non, elle a été poignardée», se rappelle la maman de Clémence, qui dit avoir beaucoup pleuré à la suite de cette conversation.

Le dossier était maintenant entre les mains des services juridiques de la CNESST.

L’Association des familles de personnes assassinées ou disparues (AFPAD) a pris leur cause et leur a fourni un avocat pour obtenir compensation.

Un an plus tard, la cause des parents de Clémence Beaulieu-Patry a avancé et ils seraient finalement sur le point d’être reconnus.

Les employés, qui travaillaient le soir où Clémence a été assassinée, ainsi que la gérante, absente, mais qui avait demandé à Clémence de terminer plus tard, ont reçu un soutien.

Cette lutte est venue gruger leur énergie, déjà amoindrie par la perte brutale de Clémence.

«C’est un combat pour continuer, rappelle Luc Patry. On reste en vie parce qu’il y a du monde qui nous aime alentour».

Dans la même catégorie