/news/world

Les États-Unis ont prévenu la Russie avant de frapper

Agence France-Presse

Les États-Unis ont accusé la Russie d'avoir manqué à ses responsabilités en Syrie, mais ont prévenu Moscou jeudi avant de mener leur frappe aérienne sur une base aérienne syrienne en réponse à une attaque chimique présumée du régime de Bachar al-Assad.

La Russie a manqué à ses responsabilités en Syrie, a accusé le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, depuis Mar-a-Lago, la résidence du président américain Donald Trump avec lequel il se trouve en Floride.

Mais le Pentagone a indiqué que la Russie avait été prévenue de la frappe américaine, pour éviter que ne soient touchés des militaires russes présents sur la base syrienne.

«Les Russes ont été prévenus» de la frappe d'une soixantaine de missiles sur la base aérienne syrienne, via la ligne de communication spéciale établie entre militaires américains et russes pour éviter les incidents en Syrie, a indiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Il y a eu de «plusieurs conversations aujourd'hui» sur cette ligne spéciale, a indiqué le porte-parole.

La Russie mène des frappes aériennes depuis la fin septembre 2015 en Syrie, où elle a déployé avions et hélicoptères. Son soutien armé et ses frappes aériennes ont aidé le régime de Bachar Al-Assad à reprendre l'avantage face aux rebelles syriens.

Militaires américains et russes ont établi dès le début du déploiement russe une ligne spéciale de communication pour échanger des informations sur leurs opérations respectives et éviter tout incident dans le ciel syrien entre leurs appareils.

Dans la même catégorie