/news/currentevents

Sylvain Duquette formellement accusé de 3 meurtres prémédités

Maxime Deland | Agence QMI

L’homme suspecté d’avoir commis un triple meurtre mercredi soir, à Shawinigan, a été formellement accusé jeudi après-midi.

Sylvain Duquette, 51 ans, est arrivé au Palais de justice de Shawinigan vers 16 h 30, vêtu d’une combinaison blanche et escorté par deux enquêteurs de la Sûreté du Québec. Il a été formellement accusé, entre autres, de meurtres prémédités, tentative de meurtre, incendies criminels et séquestration.

Après avoir été expulsé de chez sa belle-sœur chez qui il vivait depuis l’automne, l’homme se serait lancé dans une véritable virée meurtrière, mercredi soir, près de Shawinigan, en Mauricie. Le bilan: trois morts et un blessé.

Bien que l’enquête sur ce triple meurtre n’en soit qu’à ses débuts, les autorités ont déjà confirmé que le premier crime est survenu vers 19 h, dans une résidence privée du chemin du Méandre, à Saint-Mathieu-du-Parc.

À cet endroit, le suspect aurait assassiné sa belle-mère et aurait également tenté de tuer son père. Blessé, ce dernier aurait toutefois réussi à fuir et à se réfugier chez son voisin.

Le présumé meurtrier aurait ensuite mis le feu à la résidence, pour ensuite voler la voiture de son paternel. Il aurait roulé pendant quelques minutes jusque chez sa belle-sœur, sur la rue du Lac-Marchand.

Sur place, il aurait abattu la femme, ainsi que la cousine de cette dernière. Là encore, il aurait mis le feu à la résidence à l’aide d’essence.

D'après nos informations, le suspect vivait chez sa belle-sœur depuis le mois d’octobre. Il avait été accueilli par son frère en octobre, selon un voisin.

Mais le frère du suspect est mort subitement d’une leucémie en décembre, laissant le suspect et sa belle-soeur vivre dans la même maison.

Toujours selon des voisins, celle-ci ne souhaitait plus la présence de son beau-frère et lui aurait demandé de se trouver un autre endroit où vivre.

«Elle lui avait dit de partir pour le 1er avril, a dit l’ami d’enfance du présumé meurtrier. Mais lui, il ne voulait pas travailler. Il disait qu’il méritait mieux qu’une job à 15 $ de l’heure.»

À ce stade-ci de l’enquête, on ignore pourquoi le suspect aurait décidé de passer à l’acte de façon aussi brutale et définitive.

Après les trois meurtres, il aurait fui les lieux et s’est rendu dans une station-service de Shawinigan où il aurait lui-même contacté les policiers pour avouer ses crimes.

C’est d’ailleurs à cet endroit qu’il a été arrêté par les forces de l’ordre.

Dans la même catégorie