/news/politics

Justin Trudeau accorde son plein appui aux États-Unis

Dominique La Haye | Agence QMI

 - Agence QMI

Le premier ministre Justin Trudeau accorde son plein appui à l’intervention américaine en Syrie et confirme que Washington a prévenu le Canada, jeudi soir, avant de mener des frappes aériennes.

M. Trudeau a indiqué, vendredi matin aux Communes, que le secrétaire d’État américain à la défense a informé le ministre fédéral de la Défense nationale, Harjit Sajjan, de la situation environ une heure avant que ne survienne l’action militaire américaine en Syrie. Le ministre l’a ensuite immédiatement avisé de la situation.

Le premier ministre a aussi dit s’être entretenu vendredi matin avec le président américain Donald Trump à qui il a donné son appui pour une intervention «limitée et ciblée».

«J’ai insisté sur le fait que l’utilisation répétée d’armes chimiques par Assad doit cesser. Face à ces crimes de guerre, toutes les sociétés civilisées doivent parler d’une seule voie. C’est pourquoi le Canada appuie pleinement l’intervention limitée et ciblée que les États-Unis ont menée en vue de réduire la capacité du régime Assad de perpétrer de telles attaques», a déclaré M. Trudeau.

Il a aussi indiqué qu’il continuait de «soutenir les efforts diplomatiques de concert avec nos partenaires internationaux en vue de résoudre la crise en Syrie».

M. Trudeau a dit continuer de croire en une action multilatérale de concert avec l’ONU, pour «créer un régime de sécurité de paix pour les citoyens en Syrie». Il a toutefois fait valoir que l’intervention unilatérale des États-Unis était «nécessaire» pour «envoyer un message clair» au régime du président Bachar al-Assad qu’il n’appuyait pas de telles attaques chimiques.

Une porte-parole au bureau du ministre Sajjan a indiqué par courriel vendredi que le Canada ne compte pas de militaires canadiens en Syrie. «Le Canada n’était pas impliqué dans les interventions d’hier soir», a indiqué la porte-parole Jordan Owens.

Dans la même catégorie