/news/politics

Philippe Couillard croit que l’offensive de Trump était «justifiée»

Pascal Dugas Bourdon | Agence QMI

Le premier ministre Philippe Couillard a qualifié, vendredi, l’intervention militaire américaine en Syrie de «justifiée» et de «proportionnelle à l’enjeu».

«L’humanité ne peut pas laisser passer des gestes comme ceux-là, [comme] des attaques, notamment contre des enfants, à l’arme chimique, sans réagir fortement», a-t-il indiqué lors d’une mêlée de presse à Montréal, vendredi après-midi.

Il reconnaît toutefois qu’une solution à long terme devra être «politique, diplomatique et multilatérale».

«C’est une région, un endroit excessivement complexe. [...] C’est loin d’être simple. Donc à plus long terme, c’est clair que la solution ne peut être uniquement militaire», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’agence de presse officielle de la Syrie, Sana, a rapporté vendredi la mort de neuf civils, dont quatre enfants, en raison de l’offensive américaine.

La ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, a toutefois appelé à la prudence.

«C’est clair qu’il peut y avoir des dommages collatéraux dans ce genre d’action-là, mais en même temps, [...] parfois dans ces conflits, il y des informations qui circulent qui ne sont pas nécessairement exactes», a expliqué la ministre St-Pierre.

«Si cette information est vraie, c’est triste, mais en même temps, dans des conflits comme ceux-là, il peut arriver ce genre de situation», a-t-elle ajouté.

Le PQ soutient la décision de Trump

Le Parti québécois a également dit «soutenir toute tentative de résolution du conflit syrien», tout en précisant que «cela passe nécessairement par une action concertée de la communauté internationale et des Nations Unies».

Bien que le président américain, Donald Trump, n’ait pas reçu jeudi l’aval de la communauté internationale avant d’agir, le PQ dit soutenir ces frappes, car elles «visaient l'anéantissement de Daesh et le départ de Bachar al Assad», a précisé l’attachée de presse du chef Jean-François Lisée, Bruno-Pierre Cyr.

Québec solidaire dénonce les frappes

Au contraire du PLQ et du PQ, Québec solidaire a dénoncé l’intervention américaine en Syrie.

«Bachar Al-Assad dirige un régime meurtrier et est prêt à tout pour garder le contrôle sur la Syrie. Cependant, une solution militaire en provenance des États-Unis ne saurait constituer une réponse à l’effroyable tragédie qui affecte le peuple syrien», a estimé Amir Khadir dans un communiqué.

Le député juge que Donald Trump n’a «ni la crédibilité ni l'appui de la communauté internationale pour faire cavalier seul et intervenir à grands coups de bombes» en Syrie.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont lancé des dizaines de missiles sur une base militaire située près de Homs, dans l’ouest du pays. Cette opération ciblait la base où seraient entreposées les armes chimiques qui ont été utilisées mardi contre des civils syriens.

Dans la même catégorie