/news/currentevents

Une scène «absolument effroyable»

TVA Nouvelles

«C’était absolument effroyable», raconte une voisine qui a vu une femme se faire sauvagement attaquer par ses deux chiens, hier, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

La victime, qui a 64 ans et se déplace à l’aide d’une marchette, a subi l’assaut imprévisible de son pitbull et de son Boston terrier. Elle a eu les oreilles arrachées, a été mordue au visage et ses bras ont été charcutés par les deux bêtes. Elle repose à l’hôpital et sa vie est hors de danger, mais elle risque de conserver d’importantes séquelles physiques.

«J’ai des visions d’horreur, je suis complètement traumatisée», a décrit au «Québec matin» la témoin qui préfère garder l'anonymat, toujours hantée par l'horrible scène qu'elle a vue se jouer sous ses yeux.

C’est elle-même, d'ailleurs, qui a contacté les services d’urgence. «J’étais couchée chez moi et j’ai entendu les cris, mais comme j’habite à côté de l’école primaire, je ne me suis pas posée de question parce que ça crie tout le temps», a-t-elle relaté.

Puis, attirée à l’arrière de son logement, du haut de son balcon, elle a aperçu la dame, chevauchée par son pitbull, et la voisine d’en bas qui tentait tant bien que mal de séparer les chiens, aidée par un inconnu.

La témoin avoue s’être sentie «complètement impuissante» et «triste». «Je n’ai pas de mot», résume-t-elle.

Elle connaissait bien la dame, tout comme ses chiens, et ne s’explique pas pourquoi ils ont attaqué. Selon ses dires, le pitbull «a toujours été tranquille». «C’était un bon chien, on n’aurait pas pu voir ça venir.»

Quant à l’état de la victime après l’agression sauvage, elle préfère ne pas décrire ce qu'elle a vu. «Je vais juste vous dire que c’était absolument terrifiant. J’avais le cœur brisé. J’aime mieux ne pas en dire plus, c’était à crever le cœur», a-t-elle laissé tomber.

Sans l’intervention de gens qui se trouvaient tout près, elle «ne doute pas une seconde» que l’histoire se serait conclue par la mort de la dame.

TVA Nouvelles a également rencontré la voisine qui est intervenue pour aider la victime.  «J’ai vu un véhicule arriver en trombe. On m’a dit: ‘’Il faut que tu y ailles tout de suite’’. C’est là que j’ai vu la scène, les chiens étaient sur elle et elle essayait de se protéger le visage et elle criait», a raconté Ève Martin, qui a ajouté que le Boston terrier était très agressif pendant qu'elle portait assistance à la dame.

Dans la même catégorie