/regional/montreal/montreal

100 000 nids-de-poule réparés en 4 mois à Montréal

Laurence Houde-Roy et Vincent Larin | Agence QMI

 - Agence QMI

Caroline Lévesque / 24 Heures

Près de 100 000 nids-de-poule ont été réparés sur les principales artères de Montréal au cours des quatre derniers mois.

Selon des données ouvertes de la Ville, compilées et analysées par le «24 Heures» et le «Journal de Montréal», c’est dans les arrondissements de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension qu’il y a eu le plus de colmatages entre le mois de décembre et le 25 mars dernier, avec respectivement 11 668 et 10 859 nids-de-poule réparés.

En moyenne, selon la Ville de Montréal, 1900 nids-de-poule ont été réparés par jour d’opération cette année, contrairement à 1500 l’an passé.

En décembre, 14 000 nids-de-poule ont été géolocalisés et colmatés à Montréal. Pour la période du 1er janvier au 25 mars, il s’agit de 85 800 nids-de-poule pour un total 99 800 trous réparés.

Les plus touchés

Les arrondissements de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et Rosemont-La Petite-Patrie arrivent en troisième et quatrième position des secteurs les plus touchés par ces opérations.

En regroupant sur une carte les données libérées par la Ville, il est possible de constater que les rues Dickson et Notre-Dame, l’avenue Christophe-Colomb et les boulevards Pie-IX, Saint-Michel et Crémazie, qui se situent dans les arrondissements en tête de liste, ont été particulièrement ciblés par les opérations de colmatage.

Ces données proviennent des 10 machines spécialisées qui se promènent uniquement sur le réseau artériel dès que la chaussée est sèche et colmatent les nids-de-poule qu’elles rencontrent.

Ces chiffres ne tiennent donc pas compte des nids-de-poule sur les rues locales colmatés par les arrondissements.

L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève est l’arrondissement le moins visé par les opérations de colmatage par les camions spécialisés, avec 58 nids-de-poule réparés, suivi par Verdun, avec 262 nids-de-poule.

L’administration municipale précise que, cette année, les 10 camions sont tous sur les routes lorsque le temps le permet, contrairement à l’an dernier. Aussi, cet hiver, il y a eu deux fois plus de cycles de gel/dégel qu’en 2016, ce qui a davantage généré l’apparition de nids-de-poule.

Prématuré selon la Ville

«Il est prématuré de dire quel est arrondissement le plus touché par les opérations de colmatage, puisqu’il reste encore des opérations à faire, a précisé le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin. Nous sommes en rattrapage puisqu’il n’a pas été possible de faire de réparations dans les trois dernières semaines.»

Il précise toutefois que puisque les 10 machines spécialisées ne circulent que sur le réseau artériel, il faut effectivement tenir compte de la proportion du réseau artériel dans chacun des arrondissements.

Nombre de nids-de-poule colmatés dans chacun des arrondissements

- Mercier–Hochelaga-Maisonneuve: 11668

- Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension: 10859

- Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles: 8972

- Rosemont-La Petite-Patrie: 8705

- Ahuntsic-Cartierville: 7256

- Plateau-Mont-Royal: 5426

- Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce: 5090

- Ville-Marie: 5063

- Montréal-Nord: 4053

- Saint-Laurent: 3208

- Anjou: 3018

- Pierrefonds-Roxboro: 2804

- Sud-ouest: 2595

- Saint-Léonard: 2405

- LaSalle: 1615

- Lachine:1176

- Outremont: 635

- Verdun: 262

- L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève: 58