/regional/montreal/montreal

L'insatisfaction des Montréalais en hausse depuis trois ans

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

L'insatisfaction à l'endroit de l'entretien des routes, du déneigement et de la circulation est en hausse chez les résidents et les entrepreneurs de Montréal depuis 2014.

Selon les résultats de l’étude de satisfaction 2016 des Montréalais réalisée par la firme Léger pour le compte de la Ville, 44 % des citoyens ne sont pas satisfaits de l’entretien routier sur le territoire, une hausse de cinq points de pourcentage par rapport au précédent sondage réalisé à l’automne 2014.

Les mécontents du déneigement de la ville ont augmenté tout autant et représentent maintenant 24 % des répondants.

Quant à la circulation automobile et aux transports, 31 % des gens interrogés ne sont pas satisfaits des services offerts, en hausse de six points de pourcentage.

Les Montréalais ont par contre presque exclusivement de bons mots à dire sur le service de sécurité incendie et les loisirs, dont le taux de satisfaction frôle les 100 %.

Entreprises insatisfaites

Lorsqu'on pose les mêmes questions aux dirigeants d’entreprise, la grogne est encore plus forte.

Pas moins de 68 % des entrepreneurs se disent insatisfaits de l’entretien routier, en hausse de 14 points de pourcentage, et 63 % sont insatisfaits de la circulation et des transports, alors que ce n’était que la moitié des répondants dans le précédent sondage.

Le déneigement fait également plus de mécontents chez les entrepreneurs puisque 33 % d’entre eux demandent des améliorations.

Malgré tout, 82 % des citoyens se disent globalement satisfaits des services de la Ville et 68 % des entrepreneurs, en légère hausse par rapport à 2014.

Encore du travail à faire

«Ça indique qu’on a encore du travail à faire, c’est correct», a admis Pierre Desrochers, président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Les problèmes de circulation sont corollaires à l’investissement de la Ville dans l’entretien des routes qui génère beaucoup d’entraves à la circulation, dit M.Desrochers.

Sans arrêter les investissements sur les routes, Montréal compte offrir notamment plus de communication autour des travaux et du temps de déneigement, et fera plus d’épandage préventif sur les trottoirs.

La firme Léger a interviewé 7600 répondants pour réaliser ce sondage, soit 400 citoyens par arrondissement, avec une marge d’erreur de 4,9 %. Au global, la marge d’erreur est de 1,1 %.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.