/regional/homepage

Garçon attaqué par un chien: «Du sang coulait de sa jambe»

TVA Nouvelles

Un enfant de 5 ans a été attaqué par deux chiens alors qu'il faisait du vélo dans son quartier de Saint-Lin-Laurentides.

Ce n'était pas la première fois que les deux bêtes causaient des problèmes. Ironiquement, le tout est survenu le même jour où Québec déposait son projet de loi sur les chiens dangereux.

Ce qui dérange et choque les gens du voisinage, dans la municipalité de Lanaudière, c'est que, d'une part, c'est un enfant qui a été victime. Et, d'autre part, c'est qu'il y a eu plusieurs plaintes par le passé concernant le comportement de ces bêtes, des bêtes qui sont saisies par la municipalité pour une deuxième fois.

Capture d'écran TVA Nouvelles

L’attaque d’hier soir est survenue en plein secteur résidentiel lorsque les deux chiens sont sortis de la cour de leur propriétaire.

«Leurs chiens sont errants, ils se promènent dans nos cours. Les gens autour, on est tous nerveux», raconte la mère de la jeune victime, Marylène Langdeau.

Son fils se promenait à vélo lorsqu’un pitbull et un dogue argentin croisé sont sortis de la cour de leur propriétaire pour se précipiter autour de l'enfant.

«Il était étendu dans notre entrée de maison. Il tenait sa jambe, il criait, il y avait du sang qui coulait de sa jambe et il y avait une dame qui tenait son chien par le collet», relate Mme Langdeau.

Après l'attaque, les deux chiens ont été saisis et amenés à l'Inspecteur canin, où ils seront en quarantaine pour une dizaine de jours, période durant laquelle on va évaluer leur comportement et voir aussi si les deux chiens présentent des symptômes de la rage.

Pitbull attaque St-Lin 2

Capture d'écran TVA Nouvelles

Or, c'est la deuxième fois que les deux molosses sont saisis, une première attaque sur un autre chien étant survenue en 2016.

«C'est une adresse qui est problématique, effectivement, souligne la vice-présidente d’inspecteur canin, Vanessa Morin. On a fait un suivi serré. La dernière visite date du 6 avril 2017.»

Le propriétaire n'a pas souhaité nous livrer sa version, mais dans le voisinage, plusieurs se disent inquiets depuis longtemps du comportement de ses bêtes.

«Ils sont supposés les avoir attachés parce qu'ils ont mordu un autre chien au mois de mars. Ça fait au moins 5-6 fois que je les vois sortir par la haie de cèdres», admet une résidente.

«Ils ont attendu qu'il y ait un enfant qui se fasse attaquer avant d'enlever les chiens», s’indigne un autre résident.

À Saint-Lin-Laurentides, la réglementation sur le contrôle animalier est en vigueur et prévoit l'euthanasie pour les animaux qui attaquent ou mordent une personne ou un autre animal et qu'une intervention médicale est nécessaire.

«Avec ce qu'on a vécu hier, on se rend compte que le projet de loi, il y a encore des failles», soutient Marylène Langdeau.

«Est-ce qu'on est rassurés, se demande l’une de ses voisines? Bien, si les chiens sont euthanasiés, oui, on va être rassurés.»

L'Inspecteur canin n'a pas été en mesure de confirmer que les chiens seront euthanasiés.

-D’après un reportage d’Elizabeth Laplante

Dans la même catégorie