/news/currentevents

Les pieds dans l'eau, un riverain lavallois découragé

TVA Nouvelles

Des résidents de Laval demeuraient sur le qui-vive, jeudi en début de soirée, en raison de la crue des eaux printanière qui menace leurs habitations. Quelque 1500 résidences présentent un risque d’être touchées à divers degrés au cours des prochaines heures alors qu'on attend une quinzaine de millimètres de pluie à partir de la fin de la soirée et jusqu'à vendredi dans la matinée.

Pour un citoyen dont la maison est située aux abords de la rivière des Prairies, dans le quartier Sainte-Dorothée, le mal est fait. Comme plusieurs autres de ses concitoyens, son sous-sol est inondé, a constaté TVA Nouvelles. Même la pompe utilisée pour évacuer le trop-plein d’eau ne suffit pas à la tâche.

Capture d'écran TVA Nouvelles

«C’est très décourageant, vous voyez là, l’eau ne descend vraiment pas, raconte le propriétaire, Lassaad Gharbi, qui subit ces désagréments depuis plus d’une semaine. Comme vous le voyez, les pompes sont branchées 24 heures sur 24, ça fait une semaine que ça pompe et le niveau d’eau n’a pas baissé.»

Installé dans sa maison depuis seulement un an, il s’est fait dire par ses voisins qu’une situation aussi grave ne s’était pas produite depuis une dizaine d’années.

Capture d'écran TVA Nouvelles

Puisque Dame nature est responsable de ses problèmes, l’a-t-on avisé, M. Gharbi ne pourra toucher aucun dédommagement de la part de sa compagnie d’assurance.

«Ils m’ont dit d’appeler la municipalité, que c’est eux et la Sécurité publique qui sont responsables de ça. J’ai fait une réclamation à la Ville de Laval il y a deux jours et j’attends encore une réponse», explique-t-il.

Avec la pluie prévue dans les prochaines heures, le Lavallois se dit inquiet pour la suite des choses. «Ma voisine m’a dit qu’ils sont allés pour chercher des sacs de sable, mais il n’y en a plus, se désole le riverain. Il va falloir que nous remplissions nous-mêmes le sable pour permettre de bloquer. Mais à ce stade-ci, c’est trop tard, il n’y a plus rien à faire», conclut-il sur un ton résigné.

De leur côté, les autorité de la sécurité civile sont aux aguets et espèrent que la situation n'empirera pas trop avec les nouvelles précipitations.

Dans la même catégorie