/regional/troisrivieres/mauricie

Vague de deux mètres à Yamachiche, en Mauricie

Mercredi dernier, aux petites heures du matin, à Yamachiche, en Maurice, des résidents ont eu un réveil brutal: une vague de plus de deux mètres avait causé d’importants dommages à leurs propriété en bordure du fleuve Saint-Laurent.

«On a entendu un gros bruit. On s'est réveillés en sursaut et j'ai vu une deuxième vague. C'était haut de quatre pieds au-dessus des pierres et ça a tout ramassé», raconte Christian Montigny, un propriétaire riverain.

Selon les riverains c'est un bateau qui naviguait trop rapidement qui est la cause de leurs malheurs.

«C'est un bateau qui est passé. Ça fait 15 ans que je reste ici et j'avais jamais vu ça», ajoute le résident.

Les dommages vont de quelques centaines à plusieurs milliers de dollars.

«C'est surtout l'enrochement, les pierres et tout le paysagement», se désole une autre riveraine, France Bellemare.

Le niveau de l'eau serait quand même en partie responsable du problème.

«Les niveaux d'eau en ce moment sont à un niveau pratiquement historique, ça fait 40 ans qu'on n’a pas vu ça sur le fleuve. Combiné à la météo et aux vents, ça peut causer des situations exceptionnelles. C'est peut-être ça qui peut expliquer ce qui s'est passé cette nuit-là. Il y a une enquête de Transports Canada et on collabore pleinement», explique le capitaine Alain Arseneault, président de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent.

En attendant que l'eau baisse, une directive a été émise pour réduire la vitesse sur le fleuve.

Les sinistrés ne recevront pas un sou de leur compagnie d'assurance puisqu'ils demeurent en zone inondable, un prix cher payé pour vivre en bordure du fleuve.

Dans la même catégorie