/news/culture

«La Balade de la Paix – un musée à ciel ouvert»

Dévoilement d’un totem géant au Musée des beaux-arts de Montréal

Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Un totem créé par l’artiste Charles Joseph de la nation kwakiutl de la Colombie-Britannique a été dévoilé mercredi devant le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

L’œuvre s’intégrera au parcours de l’exposition d’art public «La Balade de la Paix – un musée à ciel ouvert», qui sera présentée dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, du 5 juin au 29 octobre, entre le secteur MBAM/Université Concordia et le secteur Musée McCord/Université McGill.

Baptisé «Mât totémique des pensionnats», le totem de plus de 21 mètres est situé devant le pavillon Michal et Renata Hornstein.

Il rappelle à notre mémoire les enfants autochtones qui ont été retirés de leurs familles et envoyés dans des pensionnats, à partir de 1820, et ce, jusqu’en 1996. L’artiste Charles Joseph a lui-même vécu cette situation dramatique.

«La présentation de ce mât est destinée à tous les Canadiens, pas seulement aux survivants des pensionnats, a dit M. Joseph. C’est mon geste de réconciliation, et toute mon histoire est sur ce mât. Cette histoire parle de Charles Joseph, mais aussi de tous ceux qui ont enduré cette épreuve. J’ai besoin de raconter cette histoire sous cette forme, mais elle touche tous les survivants d’un bout à l’autre du Canada.»

Plus de 30 000 autochtones habitent dans la métropole.