/regional/troisrivieres/mauricie

Les quincailleries de Shawinigan se font dévaliser par les sinistrés

TVA Nouvelles

Même si le niveau de la rivière Saint-Maurice, à Shawinigan, a commencé à baisser, les commerces se font littéralement dévaliser par des sinistrés qui cherchent par tous les moyens à protéger leur résidence des inondations.

«Les pompes, les tuyaux, Shop-Vac au niveau des balayeuses pour retirer l'eau des maisons, ce sont les trois produits les plus demandés dans les derniers jours», a déclaré Jonathan Alarie, directeur du magasin Canadian Tire de Shawinigan.

Pas plus tard qu'hier, il y avait sur leurs tablettes une cinquantaine de pompes submersibles, reçues d'urgence de la succursale de Drummondville. Canadian Tire, comme les autres, doit maintenant passer une commande d'urgence après avoir vendu en une semaine l'équivalent de deux années entières d'inventaire.

«Ça arrive par Purolator, par des camions spéciaux, directement de Toronto, a ajouté M. Alarie. Il y a toujours un afflux au printemps plus qu'à n'importe quelle autre saison, mais c'est exceptionnel cette année, évidemment.»

Les sacs de sable étaient devenus pratiquement impossibles à trouver au cours des derniers jours. Rona l'Entrepôt de Shawinigan en a reçu une livraison ce matin et on s'attendait à écouler tous les stocks en un temps record.

«Vendredi passé, on a tout vendu ce qu'on avait à la Ville de Shawinigan, a indiqué Ian Laurin, directeur du magasin. Une commande qui a été faite lundi et on a été réapprovisionné aujourd'hui.»

Là aussi, les tablettes sont dégarnies. On a même accepté de vendre les démonstrateurs pour accommoder les clients. Michel Laforme a eu une mauvaise surprise à son réveil.

«Je ne peux même plus aller dans le sous-sol, il y avait trop d'eau, a-t-il raconté. Là, j'ai dit la pompe est sautée, donc je vais m'en revenir ici.»

«On trouve encore quelques pompes, a ajouté Daniel Casaubon, un autre sinistré. Les tuyaux, on n'en trouve plus, donc on ne peut pas évacuer, ça ne sert à rien d'acheter des pompes si on n'a pas les tuyaux. Les connecteurs, les collets, c'est tout ce qu'on a de la misère à trouver dans les magasins. Là, ça fait plusieurs magasins que je fais aujourd'hui et je me fais dire à même chose, il n'y en a plus nulle part.»

Dans la même catégorie