/news/politics

Lisée n'exclut pas qu'Yves Francoeur pourrait être candidat du PQ

Agence QMI

Les policiers demandent une loi pour interdire les quotas.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, n’exclut pas que l’actuel président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, puisse être candidat pour le PQ aux élections provinciales de 2018.

M. Lisée dit avoir eu une «réflexion» sur le sujet, mais ne pas lui avoir formellement demandé.

«Je ne ferme pas la porte. Mais pour l’instant, il doit garder toute son indépendance pendant que [ses enquêtes] avancent. Mais c’est une personne qui, d’après ce qu’on voit, a du cran, de la crédibilité, et donc c’est une personne de valeur», a indiqué M. Lisée, lors d’un point de presse, mercredi matin.

«C’est une bonne question, et on va continuer à y réfléchir »

M. Lisée refuse de parler d’une «invitation» au candidat, mais plutôt d’une «réflexion» sur cette possibilité.

M. Francoeur fait les manchettes depuis qu’il a dit, jeudi dernier au micro du 98,5 FM à Montréal, qu’une enquête criminelle concernant deux élus libéraux aurait été «bloquée» avant que des accusations soient déposées.

Il a également affirmé, mardi, qu’un membre du Parti libéral du Québec lui a proposé de devenir candidat pour son parti dans la circonscription de Marguerite-Bourgoys, présentement représentée par le libéral Robert Poëti. M. Francoeur dit avoir rejeté cette invitation dès le départ.

Dans la même catégorie