/regional/montreal/laval

«Ça n’arrête pas de monter» à Laval

TVA Nouvelles

La crue de la rivière des Milles-Îles a forcé des dizaines de résidents à évacuer leur maison à Laval et des secteurs de la ville sont inaccessibles en raison des inondations printanières.

«La situation peut effectivement s’envenimer, explique Évelyne Boudreault, du Service de police de Laval. Ça va être à réévaluer à chaque heure.»

À la marina Bo-Bi-No, on ne peut plus rentrer dans le bâtiment principal tellement l’eau est haute. On descend des bateaux directement à l’eau directement depuis le stationnement, du jamais vu.

«Le mal n’est pas encore fait, mentionne la responsable de la marina, Mélissa Mathieu. On fait tout ce qu’on peut pour éviter le pire. On rajoute des poches [de sable] tant qu’on en a. Plus le niveau monte, plus on en met. Mais ça n’arrête pas de monter, c’est incroyable. On n’a jamais vu ça.»

Déjà, un peu d’eau a pénétré dans le commerce. Mais ce que l’équipe de la marina redoute, c’est que les portes de garage cèdent sous la pression de l’eau.

Et pour les sous-sols de nombreuses résidences, il est trop tard. Malgré les sacs de sable, l’eau s’est infiltrée.

«Je suis conscient que le Québec vit actuellement une saison des inondations exceptionnelles, a déclaré le ministre de la Sécurité publique. Je salue la résilience des Québécois qui affrontent cette épreuve et je tiens à leur dire que leur gouvernement continuera à être là pour les appuyer avec toutes les ressources nécessaires.»

Le ponceau se rendant à l’île Verte est recouvert d’eau et les autorités craignent que le courant le fragilise. Si c’est le cas, 22 résidences seront évacuées.

«Ça fait 11 ans que je suis ici et je n’ai jamais vu ça, dit une résidente du secteur. De ce que les gens autour me disent, c’est que si c’est arrivé, c’était il y a 30 ans.»

-D'après les informations de Marie-Pier Cloutier

Dans la même catégorie