/regional/troisrivieres/mauricie

Les entreprises de nettoyage sont débordées

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Les victimes des inondations doivent faire preuve de patience pour obtenir les services d'entreprises de nettoyage après sinistre.

Ces entreprises croulent sous les appels à l'aide. La succursale de GUS à Trois-Rivières compte 400 ouvertures de dossier dans les derniers jours.

«On n'a pas le choix d'y aller un par un», explique Mathieu Vidal, un des responsables des équipes d'intervention de la compagnie.

«On subit en même temps le manque de personnel et le manque d'équipement. Nos équipes travaillent de 12 à 14 heures par jour présentement», ajoute-t-il. Le service trifluvien a appelé en renfort du personnel d'autres régions qui elles sont au sec.

À Shawinigan, chez Construction Jocelyn Cossette, on ne sait plus où donner de la tête. «Il y a beaucoup d'appels. On essaie de tous les faire, un après l'autre, mais les journées sont plus longues que la normale», dit Luc Descôteaux, entre deux interventions de secours.

Dans beaucoup de cas, les experts en sinistre se rendent sur place pour constater les dégâts et amorcer le nettoyage, mais doivent le suspendre parce que les infiltrations d'eau ne sont pas contenues.

Dans la même catégorie