/regional/montreal/lanaudiere

Les travaux de l'A-25 terminés pour la Saint-Jean, promet le Ministère

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des Transports s'engage à ce que les travaux pour réparer l’affaissement sur l’autoroute 25 à Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, soient exécutés en six à huit semaines.

Le porte-parole Guillaume Paradis est prêt à revenir en ondes à LCN pour «se faire passer un savon» si les travaux sont retardés.

«Si les travaux ne sont pas réalisés en six à huit semaines, je vais revenir et vous me passerez un savon», lance Guillaume Paradis à Julie Marcoux en entrevue à TVA Nouvelles.

Les travaux pour remplacer le ponceau de deux mètres de diamètre ont commencé le 1er mai.

Les différentes équipes de travail ont le mandat de terminer le projet d’ici la Fête nationale du Québec. Elles travailleront six jours par semaine et 20 heures par jour.

«On ne prendra aucun risque avec la sécurité des automobilistes», stipule M. Paradis.

La lenteur des travaux expliquée

Quelques jours après l’affaissement du ponceau, le 7 avril, plusieurs ont critiqué le travail du ministère quant à la réalisation des travaux et la signalisation du chemin de détour pour les automobilistes de l’autoroute 25.

«Des travaux préliminaires ont été effectués comme la vérification des sols, la conception des solutions de remplacement. C’est ce que nous avons fait au cours des dernières semaines. Un chemin de déviation a été mis en place. On veut faire des travaux durables et sécuritaires», défend M. Paradis.

Le contrat accordé de gré à gré d’une valeur de 2,8 M$ pour la première phase a été octroyé à L.A. Hébert.

Il est permis dans la loi «d’accorder un contrat de gré à gré lorsqu’il y a des travaux d’urgence. Les résidents du secteur seront d’accord pour dire qu’il y avait urgence d’agir», conclut M. Paradis.

Dans la même catégorie