/news/currentevents

Les sinistrés de Rigaud sont à bout de souffle

TVA Nouvelles

La détresse commence à se faire sentir chez les riverains de Rigaud, alors que les inondations s’éternisent et risquent malheureusement d’augmenter dans les prochains jours.

La rivière des Outaouais est sortie de son lit le 26 mars dernier, et depuis, ceux qui habitent sur ses rives sécurisent du mieux qu’ils peuvent leurs résidences. Mais à force d’installer des pompes et des sacs de sable par centaines, la fatigue des dernières semaines a fini par les rattraper.

La Croix-Rouge a pris une centaine de personnes en charge dans la seule municipalité de Rigaud. Elles ont été relocalisées et profitent de coupons pour se nourrir.

Mais la patience n’est plus là. «Que le bon Dieu arrête cette pluie-là! On n’a pas besoin de ça, je suis épuisée, épuisée!» a raconté Mme Desgroseillers, rencontrée à la porte de l’hôtel où elle vit depuis deux semaines.

La dame profite de l’aide de la Croix-Rouge et du gouvernement québécois, et elle s’estime reconnaissante, mais elle est à bout de souffle. «Je les remercie, mais nous autres, on veut retourner chez nous. Je vais perdre ma maison, je vais tout perdre!» a-t-elle lancé, désespérée.

Pendant ce temps, le malheur donne lieu à des beaux gestes de solidarité. La municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui a sévèrement goûté aux inondations en 2011, a préparé 20 000 poches de sable qui seront livrées aux Rigaudiens pour leur donner un coup de main, les additionnant aux 18 000 qui ont déjà été installées depuis le début de l'état d'urgence, le 20 avril dernier.

À Rigaud, quelque 450 résidences sont inondées ou bien prisonnières des eaux.

Avec la reprise des précipitations, les prochains jours s’annoncent critiques. Le niveau de l'eau a augmenté d'une trentaine de centimètres dans les 72 dernières heures, et on s'attend à ce qu'il monte encore de 15 centimètres dans les prochains jours.

La situation ne se résorbera pas avant 4 à 6 semaines.

Plus de 130 municipalités sont touchées par les inondations au Québec; 1400 résidences sont inondées à l’heure actuelle, ou en voie de l’être.