/regional/montreal/montreal

Inondations: «Ne lâchez pas!», dit François Legault

Maxime Deland | Agence QMI

 - Agence QMI

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage dans son patelin vendredi matin pour tenter de remonter le moral aux gens épuisés par les inondations qui touchent l’ouest de l’île de Montréal.

De passage à Sainte-Anne-de-Bellevue, sa ville natale, M. Legault a pu constater les dégâts et les mesures d’urgence mises en place. Il en a profité pour encourager les autorités locales, les responsables de la sécurité civile et le gouvernement du Québec à faire preuve de vigilance et d’envisager toutes les options possibles.

«J’ai un attachement particulier pour Sainte-Anne-de-Bellevue. C’est ma ville natale et ça me fait un petit pincement au cœur de voir dans quelle situation elle est aujourd’hui», a dit le politicien, dont la mère de 88 ans habite toujours le secteur.

Jusqu’à maintenant, une centaine de résidences sont touchées par les inondations dans le secteur de Sainte-Anne-de-Bellevue, mais aucune d’entre elles n’a encore été évacuée.

«Selon les données les plus récentes, on rapporte des inondations dans 124 municipalités, à travers le Québec, a dit M. Legault. Il y a des gens qui sont dans l’eau depuis de nombreux jours. Nos familles sont épuisées, dans toutes les régions touchées. Aujourd’hui, je tiens à leur dire: «ne lâchez pas!» J’appelle les Québécois à se serrer les coudes.»

Le politicien n’est pas contre l’idée d’appeler l’armée en renfort, considérant que les prévisions météorologiques n’annoncent rien de bon pour les prochains jours.

«On ne doit rien exclure, incluant l’aide de l’armée. Il faut tous travailler ensemble. Si on a besoin de l’armée, faisons venir l’armée.»

Selon M. Legault, les autorités doivent demeurer en état d’alerte pour s’assurer que la situation ne devienne pas hors de contrôle.

Dans la même catégorie