/news/currentevents

Rien à voir avec les inondations exceptionnelles de 2011

TVA Nouvelles

Si les Québécois croient que les inondations de cette année sont historiques, un spécialiste vient les contredire.

«2011 était exceptionnel. Contrairement à ce qui s’est passé à Saint-Jean-sur-Richelieu, les inondations sont morcelées cette année», affirme Daniel Dancause, un spécialiste en mesures d'urgence, en entrevue à l’émission Le Québec matin. «On est dans deux phénomènes complètement différents», ajoute-t-il.

Le conseiller principal de Prudent Groupe Conseil n’est pas d’avis que l’arrivée des Forces armées canadiennes soit nécessaire pour le moment.

«Je ne crois pas qu’on est rendu à appeler l’armée. Les villes travaillent ensemble pour aider celles qui sont inondées. Je recommande toujours aux villes d’avoir des plans d’entraide avec des villes plus éloignées pour venir en appui», poursuit M. Dancause.

Des crues historiques de 100 ans?

Au cours des prochains jours, d’autres précipitations sont attendues partout au Québec et on risque «de s’approcher des crues historiques de 100 ans».

«Ce sont des phénomènes climatiques exceptionnels. Il faut arrêter de dire que c’est exceptionnel de fois en fois. Il y a eu beaucoup de neige dans le nord et de fortes précipitations de pluie qui se sont abattues au printemps», explique M. Dancause.

«Ma sécurité, ma priorité»

La semaine prochaine sera la Semaine de la Sécurité civile avec la thématique «Ma sécurité, ma priorité».

Le spécialiste rappelle que la Sécurité civile n’arrive pas dans une municipalité pour prendre le contrôle des opérations, mais pour appuyer les villes.

«Quand on attend trop, les services d’urgence ne sont plus capables de venir nous chercher. On l’a vu avec des personnes âgées, elles ont attendu jusqu’à la dernière minute et les opérations de sauvetage ont été plus complexes», explique M. Dancause.

Ce sont plus de 1400 résidences qui sont inondées ou menacées dans 132 municipalités.

Quotidiennement, une vingtaine de bénévoles sont mobilisés pour soutenir les riverains touchés.

Des centres d'accueil et d'information ont été mis sur pied à Gatineau et Pontiac, en Outaouais, ainsi qu'à Rigaud, en Montérégie. À Shawinigan, les bénévoles interviennent directement sur le terrain auprès des citoyens.

Dans la même catégorie