/regional/montreal/monteregie

Opération pour tenter de convaincre les sinistrés de Rigaud d’évacuer

Agence QMI

La Sûreté du Québec a visité les citoyens de Rigaud affectés par les inondations, samedi, pour tenter de convaincre les derniers sinistrés d’évacuer leur maison.

Le maire de Rigaud, Hans Gruenwald, implore depuis plusieurs jours ses concitoyens d’évacuer leur résidence. Il a indiqué que les policiers ne forceront pas les citoyens à évacuer, mais qu’ils insisteront davantage pour tenter de les convaincre d’abandonner la lutte.

«On est dans la troisième semaine. On voit les manques d’énergie physique et morale. Certains trouvaient ça un peu comique au commencement. Je peux vous assurer qu’ils sont loin de trouver ça comique en ce moment», a indiqué le maire, qui dit comprendre que des sinistrés tentent de sauver leur maison.

«Il va falloir mettre la vie humaine en avant», a ajouté le maire, qui a aussi souligné que la ville est «inondée» de bénévoles.

Tous les sinistrés n’ont toutefois pas l’intention d’abandonner. «On a travaillé très très fort pour bâtir la maison et on travaille très très fort pour la garder, pour garder nos biens. C’est encore vivable. On ne se sent pas en danger», a notamment confié une citoyenne à TVA Nouvelles.

Bien que 40 000 sacs de sable aient déjà été installés, la situation risque d’empirer, notamment en raison de la hausse du niveau de l’eau et des forts vents, qui créent des vagues de deux pieds.

Environ 340 maisons se trouvent dans la zone critique de Rigaud.

Environ 80 d’entre elles ont été évacuées, ce qui représente environ 150 personnes qui ont été relogées temporairement par la Croix-Rouge.

Lac des Deux-Montagnes

Si Rigaud est durement frappée par les inondations, elle n’est pas la seule municipalité en aval de la rivière des Outaouais à être aux prises avec Dame Nature.

À Saint-Placide, dans les Laurentides, la municipalité a émis un ordre d’évacuation pour les riverains de la rivière. 167 résidences ont été inondées, 5 isolées et 7 personnes évacuées. Six routes sont touchées par les inondations à Saint-Placide.

La municipalité de Saint-Placide a commandé 8500 sacs de sables.

Le centre d’hébergement sera ouvert, il y aura 40 places, (lits, toilettes, douches), a fait savoir Urgence Québec sur son site.

Sur la même rive, la ville d’Oka a émis un avis d’évacuation volontaire samedi matin, en raison de l’augmentation de 50 centimètres prévue du niveau des eaux dans le lac des Deux-Montagnes.

58 résidences et 3 routes d'Oka ont été inondées, 23 demeures ont été isolées par l'eau et 9 personnes évacuées.

La centrale des réseaux de Bell, Telus et Vidéotron est dans un sous-sol d’église qui a été inondé. L’électricité a été coupée de sorte que l’alimentation en électricité est assurée par génératrice, a indiqué Urgence Québec.

Un affaissement est survenu au quai municipal d'Oka et est donc fermé.

D’autres villes, dont Hudson, ont aussi lancé un appel aux bénévoles pour remplir des sacs de sable et tenter de contrer la hausse du niveau des eaux.

À Hudson, 35 résidences ont été inondées et 23 personnes évacuées, tandis qu'une vingtaine de résidences sont toujours menacées.

Dans la même catégorie