/news/world

Élection sous haute surveillance en France

TVA Nouvelles

L’envoyée spéciale de TVA Nouvelles en France, Michelle Lamarche a été au cœur de l’évacuation de l’esplanade du Louvre, où le candidat centriste Emmanuel Macron, a prévu de rassembler ses partisans en cas de victoire. 

La journaliste et son caméraman, qui se trouvent sur place pour couvrir l’élection présidentielle, ont été fouillés par les gendarmes, après qu’un chien pisteur ait reniflé l’équipement de transmission. 

Michelle Lamarche doit transporter, pour les besoins techniques exigés par la télévision, des batteries. Celles-ci sont rangées dans une petite valise sur roues. Cette valise, a toutefois été flairée par des chiens pisteurs, et a donc a attiré l’attention des équipes de sécurité. 

«Les policiers ont décidé d’évacuer en raison d’un colis douteux à leur avis. Ce colis douteux était en fait une batterie dans notre équipement de travail», a expliqué Michelle Lamarche lors d’un direct à l’émission Le Québec Matin Week-end. 

«On a beaucoup de batteries pour travailler, avec la caméra, l’équipement de retransmission... On était au cœur de cet évènement», a ajouté l’envoyée spéciale. 

L’équipe de TVA Nouvelles a été mise en retrait, placée avec la police nationale et les gendarmes pendant plus d’une heure. Cette situation a notamment empêché Mme Lamarche de faire quelques directs, dimanche matin (heure du Québec).  

«On a pris nos passeports, on les a photographiés. Tout est ok, et tout est revenu à la normale», a assurée la reporter sur le coup de 9h30. 

L’esplanade en entier, et plus de 300 journalistes, ont dû être évacués en raison de ce quiproquo. La sécurité est extrêmement serrée, alors que les services spécialisés redoutent une action terroriste contre des candidats.

Dans la même catégorie