/regional/montreal/laval

Québec est «en appui dans toutes les régions affectées»

TVA Nouvelles

Alors que Laval a décrété l’état d’urgence, dimanche, le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux s’y est rendu pour faire le point sur la situation concernant la crue printanière historique qui touche le Québec.

«Nous sommes en appui partout dans toutes les régions affectées avec les Forces armées [canadiennes], qui sont intégrées avec nos centres de coordination», a souligné le ministre Coiteux.

Il a tenu à rappeler l’importance pour les citoyens d’évacuer leur résidence quand les services d’urgence leur demandent de le faire. «Il faut le faire pour vous, il faut le faire pour vos familles. Au gouvernement, on a des programmes pour vous venir en aide, donc, ne vous inquiétez pas pour la suite des choses.»

Le ministre de l’Environnement David Heurtel, aussi présent à ce point de presse, a voulu se montrer rassurant. «En termes de débit, c’est aujourd’hui et demain qu’on va  voir les pires débits d’eau. À partir de mardi et mercredi, la situation va commencer à se stabiliser.»

M. Heurtel a mentionné que les équipes d’Hydro-Québec faisaient le maximum pour retenir l’eau grâce aux «neuf  barrages utilisés au maximum». L’impact serait encore pire sans ces neuf barrages, a-t-il soutenu.

«Le travail se fait, les équipes travaillent 24 heures par jour, sept jours par semaine. On voit enfin le début de la fin», a assuré M. Heurtel.

Le maire de Laval, Marc Demers, a quant à lui mentionné que l’état d’urgence allait aider sa ville à faire face à la situation et à mieux répondre aux besoins de la population.

À 14 h 30, dimanche, selon les informations du gouvernement, 126 villes et municipalités étaient sinistrées, 1867 résidences étaient inondées par la crue des eaux dans l’ensemble du Québec, 1065 personnes avaient évacué leur résidence et 409 routes étaient touchées par la crue.

Dans la même catégorie