/regional/troisrivieres/mauricie

La route 155 disparaît sous l’eau

Transports Québec a dû se porter à la rescousse de la route 155 pour éviter qu'elle ne soit coupée à la hauteur du kilomètre 97, un peu au sud de La Tuque, en Mauricie.

La chaussée s'est retrouvée inondée par un débordement de la rivière Saint-Maurice sur une longueur d'environ 300 pieds. Près d'un pied d'eau a recouvert la voie sud de la route.

Plutôt que de se résoudre à fermer la route 155, Transports Québec a décidé de jouer le tout pour le tout en y déversant des tonnes de gravier afin d'endiguer et de rehausser la chaussée.

«On était de quatre à cinq pouces d'eau, ce qui était un seuil quand même critique», a indiqué Jean Lamarche, porte-parole de Transports Québec.

Peu avant 20h lundi, les véhicules légers ont été autorisés à circuler à nouveau sur la chaussée.

La ministre Julie Boulet s'est rendue sur place. Elle a salué la créativité dont a fait preuve Transports Québec. «C'est le seul lien que les gens de la Haute-Mauricie ont avec l'ensemble du reste de la Mauricie», a-t-elle rappelé.

Les automobilistes empêchés de passer lundi devaient ou renoncer à leur déplacement ou s'imposer un détour de 800 kilomètres via Québec, le parc de La Vérendrye et Roberval pour atteindre La Tuque.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.