/news/currentevents

En route vers une stabilisation du niveau de l’eau

Les sinistrés dans le sud-ouest du Québec devront composer pendant encore plusieurs jours avec les débordements de rivières, mais le niveau de l’eau devrait commencer à se stabiliser dans la majorité des cours d’eau au cours des prochaines heures.

Selon le plus récent bilan gouvernemental diffusé dimanche soir, 2429 résidences sont touchées par les inondations dans 146 villes et municipalités. Au total, 1520 personnes ont été évacuées. 427 routes sont aussi touchées par la crue des eaux.

Pour suivre la situation, consultez notre dossier spécial

Alors que la pluie a pratiquement cessé, les prévisions de l’entreprise spécialisée Hydro-Météo montrent que le point culminant en termes de débit d’eau devrait être atteint aujourd’hui.

«Les régions de l’Outaouais, les Laurentides et Montréal déjà touchées pourraient toujours connaître de légères hausses en journée, mais un début de stabilisation est attendu aujourd'hui. Les niveaux sont très hauts sur les cours d'eau du système Outaouais/Montréal et la situation commencera progressivement à se résorber tard aujourd’hui ou demain», a indiqué l’entreprise dans son bulletin publié lundi matin.

En raison de la dégradation constante de la situation depuis quelques jours, de nouveaux militaires arriveront sur le terrain dans les zones sinistrées lundi. Au total, ce sont environ 1650 soldats qui prêteront main-forte aux autorités civiles dans les régions les plus touchées, soient l’Outaouais, Laval, Montréal et Rigaud. Ils seront épaulés, au besoin, par 12 bateaux de la Réserve navale, des appareils de l’Aviation royale canadienne et des membres du génie.

Jusqu’à présent, huit villes, dont Montréal et Laval, ont déclaré l’état d’urgence, ce qui leur donne accès à des ressources supplémentaires, ainsi qu’à la possibilité d’ordonner l’évacuation de citoyens.

Les inondations ont également entraîné de nombreuses fermetures d’écoles, lundi, principalement dans les régions de Montréal et de l’Outaouais.

Du côté de Gatineau, le cégep et l’université ont aussi décidé de fermer leurs portes pour la journée, tandis que les employés des gouvernements provincial et fédéral ont été invités à ne pas se présenter au travail.

La moyenne de précipitation atteinte

Avec seulement une semaine de fait en mai, Montréal a déjà reçu la quantité de pluie qui tombe, en moyenne, sur la métropole pendant le mois entier.

Selon Environnement Canada, les Montréalais reçoivent en moyenne 76 mm de pluie au cours du mois. Or, lors des sept premiers jours de mai 2017, ce sont 75,6 mm d’eau qui se sont abattus sur l’île, montrent les données captées à la station météorologique située à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau.

La moyenne pourrait être dépassée dès lundi alors que des averses sont attendues dans le sud-ouest du Québec, selon les prévisions d’Environnement Canada.

La semaine s’annonce d’ailleurs nuageuse et parsemée d’averses, mais sans précipitations importantes, a prédit l’organisme gouvernemental dans ses plus récentes prévisions datées de la nuit de dimanche à lundi.

Les villes ayant déclaré l’état d’urgence

- Mandsfiels-et-Pontefract (le 3 mai, pour 5 jours)

- Île-Cadieux (le 5 mai, durée inconnue)

- Pontiac (le 5 mai, pour 5 jours)

- Gracefield (le 6 mai, pour 2 jours)

- Montréal (le 7 mai, pour 2 jours)

- Laval (le 7 mai, durée inconnue)

- Pincourt (le 7 mai, pour 2 jours)

- Saint-Eustache (le 7 mai, pour 2 jours)

- Terrasse-Vaudreuil (le 7 mai, pour 2 jours)

 
 

Dans la même catégorie