/regional/montreal/laval

Le nombre de résidences évacuées à Laval a doublé en 24 h

TVA Nouvelles

La crue des eaux continue de sévir à Laval, l’une des régions les plus touchées par la crise des inondations.

Le maire Marc Demers a d’ailleurs décrété l’état d’urgence, dimanche, et la sécurité civile de Laval poursuit ses interventions pour assurer la sécurité des citoyens.

Hier, des militaires canadiens sont arrivés sur le terrain pour faire notamment de l'ensachage, construire des digues et rendre leurs véhicules disponibles pour les zones inondées.

Quant au nombre de résidences évacuées, il s’élevait à 63 lundi, soit près de deux fois plus que la veille (33 le 7 mai).

Les autorités municipales ont recommandé aux sinistrés de quitter leur résidence et, selon un communiqué publié par la Ville, 33 l'ont fait de leur propre chef.

«La situation tend à se stabiliser un peu, précise Évelyne Boudreault, du Service de police de Laval, mais c’est sûr que s’il devait y avoir d’autres précipitations, ça peut être une hypothèse [qu’on procède à plus d’évacuations].»

Les secteurs touchés sont situés en bordure ou non loin des rivières des Prairies et des Mille Îles. Environ 500 employés s'affairent à fournir de l’aide aux citoyens dans plus de huit quartiers de Laval.

Sur les 63 résidences évacuées sur le territoire lavallois, mentionne Évelyne Boudreault, 13 l’ont été dans le secteur de Laval-Ouest, où la situation ne cesse de se dégrader.

De plus, quelque 90 tronçons de rue sont submergés et le nombre d’infiltrations d'eau atteint 152.

Dans la même catégorie