/regional/montreal/laurentides

Deux-Montagnes décrète l'état d'urgence

La Ville de Deux-Montagnes, dans les Laurentides, a été forcée de décréter l’état d’urgence lundi en fin de journée pour venir en aide aux citoyens inondés, a confirmé le maire Denis Martin à TVA Nouvelles.

Les Forces armées canadiennes ont été appelées en renfort. Les militaires ont déjà été déployés en plein coeur de quartiers résidentiels.

Des bénévoles se sont relayés toute la journée lundi pour aider les sinistrés de cette localité. Certains quartiers de la ville, situés à plus d’un kilomètre du lac, sont en effet sous l’eau depuis dimanche.

Une première pour la ville

«C'est une première pour moi, explique le maire. Je suis natif de la ville de Deux-Montagnes, c'est la première fois que je vois quelque chose d'aussi grave. Il y a plus de 125 résidences de touchées.»

«On en pensait jamais que ça arriverait ici», a raconté Jean-Nicolas, un père de famille en train d’évacuer son logement avec sa conjointe et ses filles.

«L’inondation n’est pas si pire, mais on a quand même quitté la maison avec quelques affaires personnelles, pour l’école.»

Selon ce résident vivant sur la 14e avenue, la Ville n’a pas réagi assez rapidement face à la montée des eaux dans le secteur.

«On n’est pas trop aidé. La Ville a amené des sacs de sable, mais un peu trop tard, on avait déjà de l’eau», a-t-il dit.

Sa voisine, Nathalie, confirme le manque de réaction de la municipalité.

«C’est monté en quelques heures. Il ne pleuvait plus, mais ça continuait de monter. Quand on nous a amené les sacs de sable, on nous a dit qu’il aurait fallu appeler plus tôt...», a-t-elle expliqué.

Vols de sacs de sable

Cette citoyenne a par ailleurs tenu à souligner l’«incroyable» élan de solidarité dans le secteur.

«On sauve les meubles et ça marche plutôt bien. C’est formidable tous ces gens qui sont venus nous aider», a-t-elle dit.

«Un bon samaritain qui m’a prêté une grosse pompe qu’il venait d’acheter. La solidarité est quand même extraordinaire!»

Elle déplore cependant que des gens mal intentionnés aient profité de leur malheur pour voler quelques affaires.

«La seule affaire plate c’est qu’il y a des gens qui sont venus voler des sacs de sable, des pompes», a-t-elle avancé.

«On se relaie pour surveiller tout ça.»

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1(800) 418-1111.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.