/regional/quebec/chaudiereappalaches

«Tout ce que je veux, c'est d'aider les sinistrés»

Valérie Chouinard | TVA Nouvelles

«C'est la première fois que j'y vais en tant que réserviste. Je vais faire du mieux que je peux», a dit l'élève officier Hélène Jean, qui étudie à temps plein en gestion des ressources humaines. Pour la prochaine semaine, elle met sur pause son quotidien pour rejoindre les régions les plus touchées par les inondations.

«Je suis aussi pompier volontaire à temps partiel pour la ville de Beauceville. Ça fait quelques années que j'habite à Beauceville. On est habitués aux inondations», a-t-elle témoigné.

Elle a confiance que son expérience va l'aider dans sa tâche. «Je trouvais ça important de m'impliquer à ce niveau-là», a-t-elle ajouté.

À compter de lundi soir, 1650 militaires seront déployés sur le terrain afin d'assister les autorités municipales. De ce nombre, 350 réservistes proviennent des quatre coins de la province.

«Tout ce que je veux, c'est d'aider les sinistrés, me rendre utile», a lancé Water Agudelo, un autre réserviste sur le point de quitter le manège militaire de Saint-Malo en direction de l'ouest de Montréal.

L'implication de ces réservistes n'est pas une situation exceptionnelle. Ils participent dans toutes les missions domestiques des Forces armées canadiennes.

«On apporte plus de gens afin de contribuer à l’effort collectif», a expliqué le capitaine Derek Picard-Fortin.

L'effectif déployé par les Forces ne cesse d'augmenter, afin de répondre à la demande urgente.

Encore lundi matin, une centaine de soldats de Valcartier ont quitté la base en direction de l'ouest de la province.

Et si le besoin se fait sentir, d'autres militaires seront déployés sur le terrain.

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1(800) 418-1111.

Dans la même catégorie