/news/world

Après la Maison-Blanche, Obama se dit «prisonnier des selfies»

L'ancien président américain Barack Obama a partagé mardi son soulagement d'être libéré des mesures de sécurité imposées au locataire de la Maison-Blanche, tout en se disant désormais «prisonnier des selfies».

Invité d'honneur d'un sommet mondial sur l'alimentation à Milan, dans le nord de l'Italie, M. Obama a été chaleureusement applaudi par les quelque 3000 personnes qui avaient payé entre 650 et 850 euros pour venir l'écouter.

En costume bleu marine et chemise à fines rayures, sans cravate, il s'est prêté à une séance de questions-réponses détendue, menée par Sam Kass, son ancien cuisinier et conseiller sur les questions de nutrition.

L'ancien président a avoué être aujourd'hui «prisonnier des selfies». Et de préciser : «Je peux me promener partout à condition d'accepter de prendre un selfie tous les deux pas».

Barack Obama a aussi expliqué que ces années de présidence lui avaient appris à être «moins angoissé»: «Quand tu es président des États-Unis, tu fais des erreurs tous les jours (...) et la moitié du pays pense que tu es un idiot», a-t-il plaisanté.

Ce qui ne «lui manque pas», ce sont les mesures de sécurité, a-t-il ajouté. «Tu vis dans ce qu'on peut appeler une bulle. C'est une très jolie prison».

«Tu n'as pas de liberté de mouvement, ne serait-ce que pour faire une promenade ou t'asseoir à un café, parce qu'il y a toujours la sécurité autour de toi», a détaillé M. Obama.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.