/news/society

Des dangers pour la qualité de l'eau?

TVA Nouvelles

Les inondations qui affectent actuellement plusieurs régions du Québec pourraient-elles affecter l’eau potable?

«La problématique dépend beaucoup de la région où on est», répond d’emblée l’ingénieur hydrologue François Brissette.

«À la base, l’eau est un vecteur de maladie, alors quand l’eau envahit le territoire urbain il y a des contaminants à la surface du sol, mais surtout, dans le cas de Montréal par exemple, nos systèmes d’évacuation des eaux usées sont combinés avec ceux des eaux pluviales ce qui implique que les eaux d’inondation entrent dans nos systèmes d’égouts, il y a un mélange avec les eaux usées qui viennent des maisons et des industries», ajoute-t-il.

«Pour le traitement des usines il n’y a aucun problème, le danger c’est vraiment de la contamination ponctuelle qui pourrait pénétrer à l’intérieur du réseau d’aqueduc à certains endroits et pour ça il y a des vérifications continues qui sont faites pour s’assurer de l’intégrité du réseau et de la qualité de l’eau», précise M. Brisette.

Peut-on rendre les barrages responsables de ces inondations?

«La chose importante à comprendre c’est qu’un barrage ne peut jamais rendre les choses pires qu’elles le seraient si les cours d’eau étaient à l’état naturel», dit-il.

«Les gestionnaires de barrage ne pouvaient pas faire de miracles, on a une certaine capacité de retenue, on emmagasine encore de l’eau, mais les réservoirs commencent tous à approcher de leur capacité maximale», conclut l’ingénieur.

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1(800) 418-1111.

Écoutez l’entrevue intégrale avec François Brissette dans la vidéo ci-dessus

Dans la même catégorie