/regional/troisrivieres/mauricie

La fatigue se fait sentir à Shawinigan

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

Pierre Benoit, un sinistré de Shawinigan, en Mauricie, est à bout de souffle. Ça fait deux semaines qu'il travaille sans relâche à préserver sa maison du mieux qu'il peut.

«Le moral a des hauts et des bas comme le niveau de l'eau», a-t-il lancé mardi.

Il n'est pas le seul. Dans le secteur Beau-Rivage à Shawinigan, on sent l'épuisement des riverains, certains ne dorment que quelques heures par nuit pour surveiller leurs pompes.

«Malgré la résilience des citoyens, malgré leur bonne volonté, l'épuisement commence à se faire sentir», a dit le maire de Shawinigan, Michel Angers.

Les citoyens vivent du stress, de l'anxiété et du découragement. Des psychologues et des travailleurs sociaux ont été déployés sur le terrain pour les aider à passer au travers.

Les sinistrés travaillent à protéger leur maison, mais quand l'eau se sera retirée, les impacts psychologiques et la fatigue risquent de faire mal.

«En ce moment, les gens sont plus vulnérables. Pour nous, le travail ne fait que commencer», a indiqué le coordonnateur des services psychosociaux au CIUSSS de la Mauricie, Dave Fillion.

En Mauricie, les intervenants resteront disponibles aussi longtemps que nécessaire.

Suivez notre couverture sur les inondations au Québec toute la journée et ne manquez pas notre émission spéciale dès 20h à LCN.

Dans la même catégorie