/regional/montreal/monteregie

Prêts à être arrêtés plutôt qu’évacués

TVA Nouvelles

Certains résidents de Rigaud, en Montérégie, ne sont pas touchés par les inondations et refusent donc d’être évacués de chez eux.

«On n’est pas inondé ici. On n’a aucune raison de sortir d’ici. Je reste aussi car je vais aider mon beau-père qui a une maison sur le bord de l’eau», a expliqué Christian Larouche dans une vidéo qu’il a fait parvenir à tvanouvelles.ca.

Il a en effet été impossible d’aller le rencontrer en personne, car le niveau de l’eau est trop élevé pour embarquer sur des chaloupes.

«Ça fait depuis mercredi dernier que je me bats pour que l’eau ne rentre pas dans la maison et j’ai gagné J’ai fait venir un de mes chums de l’extérieur, j’ai fait manqué du travail, on a travaillé comme des fous 24 heures sur 24 pour garder ça en ordre et là ils vont me faire abandonner, c’est le monde à l’envers», a ajouté un voisin de M. Larouche.

Christian Larouche et une dizaine de ses voisins se sont donc organisés pour pouvoir rester dans leur quartier où le gazon est visible.

Ils ont même adhéré aux services d’Airmédic au cas où ils auraient besoin d’assistance.

De leur côté, les autorités disent que les évacuations sont obligatoires pour la sécurité des citoyens comme celles des équipes de secours déployés dans des zones à risques.

Christian Larouche assure cependant que le niveau de l’eau commence déjà à baisser que les évacuations ne sont donc pas nécessaires.

«On ne comprend vraiment pas. Notre stress est deux fois plus élevé en pensant qu’on va se faire sortir d’ici et qu’on va être obligé d’abandonner nos propriétés que le stress qu’on a eu voir l’eau monter», a dit son voisin.

Tous les résidents du secteur se tiennent prêts à être arrêtés et sortis de chez eux de force, menottes aux poignets si nécessaire.

La Croix-Rouge invite les Québécois à être généreux avec les sinistrés. Les dons peuvent être faits sur le site web de la Croix-Rouge ou par téléphone au 1(800) 418-1111.

Dans la même catégorie